Gouvernement français

Un ministre du gouvernement français fait son coming-out dans Libération

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires
Gabriel Attal
Photo prise par © Gabriel Attal

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale Gabriel Attal a fait son coming-out mardi dans les colonnes de Libération.

Gabriel Attal, 30 ans, ex-porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée nationale, et depuis octobre secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, a fait son coming out dans les colonnes du quotidien Libération qui lui consacrait son portrait le 13 avril.

Cet ex strauss-kahniens a quitté le PS fin 2016 pour soutenir Emmanuel Macron avant de se présenter aux législatives sous l'étiquette En marche dans les Hauts-de-Seine. 

Il avait été outé par Juan Branco dans un pamphet titré "Crépuscule", mais n'avait pas réagi publiquement à cette divulgation de son orientation sexuelle, notamment pour préserver son compagnon, explique-t-il dans Libé.

"Il y a un truc qui m’a blessé, c’est le fait que Juan Branco s’en prenne à mon père. Il est mort hyper brutalement il y a trois ans… Un cancer foudroyant. Il a eu très mal au ventre. Tout d’un coup, il est allé à l’hôpital et… Dire des saloperies sur lui, dire que j’étais soulagé de sa mort pour vivre mon homosexualité, c’est…", confie-t-il en forme de réglement de compté avec cet auteur honni.

"Sur les réseaux sociaux, on se prend des seaux de vomi sur la tronche toute la journée… Mais malgré cela, je n’ai aucun problème à me lever le matin et à me dire "j’y vais !". Et je suis content d’y aller", dit-il encore.

Dans l'entretien, il laisse entendre qu’il ne serait pas contre une GPA "éthique"pour avoir un enfant, si c’était légal en France.

Après Mounir Mahjoubi, l'ex sécrétaire d'Etat au numérique, c'est le second coming-out au sein du gouvernement. 

L'actuel ministre de la Culture, Franck Riester, ouvertement gai, avait, lui, fait son coming-out bien avant d'être nommé à son poste.

Rédaction avec AFP