Espagne / Législatives

L'extrême droite homophobe fait son entrée au parlement

L'agence AFP
Commentaires
L'extrême droite homophobe fait son entrée au parlement
Photo prise par © L'extrême droite homophobe fait son entrée au parlement

Le parti d'extrême droite - homophobe - Vox a remporté un peu plus de 10% des suffrages aux élections législatives espagnoles.

Vox obtiendra 24 des 350 sièges du Congrès des députés suite aux élections espagnoles qui se sont tenues dimanche 28 avril.

Son relatif succès marque le retour, pour la première fois depuis la mort en 1975 du dictateur militaire le général Franco d'un parti d'extrême droite au parlement espagnol.

Le Parti socialiste (PSOE) a obtenu le plus grand nombre de voix, mais seulement 123 sièges et va devoir former une coalition pour se maintenir au pouvoir, fort probablement avec le soutien de Podemos et d'une poignée de partis régionaux et nationalistes.

« Ce n'est que le début. Vox a maintenant une voix au parlement » s'est félicité le leader du parti d'extrême droite.

Fondé il y a à peine cinq ans par un rejeton du Parti populaire conservateur, Vox s'est fait connaître grâce à une vague de populisme nationaliste.

Il a fait sa première véritable percée en décembre 2018, en remportant 12 sièges aux élections régionales andalouses.

Son soutien s'est accru à la suite de la crise constitutionnelle qui a suivi l'échec de la déclaration d'indépendance de la Catalogne. Vox s'oppose à l'autonomie de la Catalogne et voudrait supprimer son gouvernement régional.

Vox s'oppose aussi aux droits LGBT. Son dirigeant, Santiago Abascal, dénonce régulièrement ce qu’il appelle « le féminisme suprémaciste et le totalitarisme de genre ».

Opposé au mariage homosexuel, il a proposé d’introduire une forme distincte d’union civile pour le remplacer.

Il a déclaré à la chaîne de télévision espagnole Antena 3: « Nous ne considérons pas une relation entre deux hommes ou deux femmes comme un mariage, mais une union civile qui doit être réglementée ».