Du 14 mai au 11 juin

Au-delà des apparences

Yannick LeClerc
Commentaires
La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé,
Photo prise par © La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé,

Parmi les grandes créations présentées ces dernières années au TNM, les œuvres nouvelles de Michel Marc Bouchard mises en scène par Serge Denoncourt brillent d’un éclat unique, durable. On n’a qu’à penser à Christine, la reine garçon et à La Divine Illusion où le déferlement des passions brisait des destinées historiques avec la puissance de grands vents déracinant un chêne. Ce tandem artistique de haut niveau revient en mai avec La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, une œuvre appartenant à la veine plus intimiste de Michel Marc Bouchard.

En thanatopraxie, Mireille Larouche est une célébrité mondiale : multimilliardaires, rock stars, rois, dictateurs, vedettes de cinéma, tous font appel à son art pour qu’une fois exposés ils n’aient l’air qu’endormis, prêts à s’éveiller. Et la voilà qui, après onze ans d’absence, débarque dans la salle d’embaumement du salon funéraire de la petite municipalité du Lac Saint-Jean où elle est née, pour s’occuper du corps de sa propre mère qui, au grand dam de la famille, vient de léguer tous ses biens à l’homme le plus haï du village.

Dans cette pièce à la mécanique implacable, l’auteur démêle avec une redoutable minutie les nœuds complexes qui se forment lorsque les préjugés sociaux s’enchevêtrent aux rancœurs familiales.

Autour de Julie Le Breton, Serge Denoncourt a rassemblé une distribution experte dans l’art d’aller au cœur des conflits émotifs, composée d’Éric Bruneau, Kim Despatis, Patrick Hivon, Magalie Lépine-Blondeau et Mathieu Richard.

Les billets s'envolent rapidement… alors n’attendez pas trop pour vous procurer vos billets pour l’événement théâtral du printemps!

 

La nuit où Laurier Gaudreault s'est réveillé,  au TNM du 14 mai au 11 juin 2019.
Une oeuvre originale de MICHEL MARC BOUCHARD
Mise en scène SERGE DENONCOURT

INFOS & BILLETS : 
www.tnm.qc.ca/piece/la-nuit-ou-laurier-gaudreault-sest-reveille