Du 27 juin au 6 juillet

La fête du Jazz célèbre ses 40 ans cet été

Yves Lafontaine
Commentaires
donny

Plus de 150 concerts feront vibrer les différents établissements du Quartier des spectacles, du 27 juin au 6 juillet prochain. Comme c’est son habitude, le festival a préparé ses dix jours de concerts avec un programme, comme toujours, de haute volée.

Certaines prestations, comme celles de Norah Jones à la Salle Wilfrid-Pelletier le 27 juin, de Bobby Bazini au MTelus le 29 juin et d’Alexandra Stréliski au Théâtre Maisonneuve le 4 juillet affichent déjà presque complet.
 
Le spectacle d’ouverture Hommage à Michel Legrand, avec Richard Galliano et le Quatuor Molinari, sera présenté au Théâtre Maisonneuve le 26 juin. Se produiront sur cette même scène, notamment, Omara Portuondo, Dianne Reeves et Madeleine Peyroux. Blue Rodeo, Melody Gardot, George Benson, Alt-J, Alan Parsons, Peter Frampton, Buddy Guy et Colin James passeront tous par la Salle Wilfrid-Pelletier. La Maison symphonique accueillera Brad Mehldau Quintet avec Ambrose Akinmusire, Joel Frahm, Joe Sanders et Leon Parker au premier jour du festival, de même que Rodrigo y Gabriela et Pink Martini.
 
C’est un label qui sera en vedette de la série Invitation: ECM, étiquette de disques fondée à Munich en 1969 qui a donc 50 ans cette année - à laquelle on associe Keith Jarrett, Jan Garbarek ou encore Pat Metheny. Le FIJM propose donc une brochette d'artistes qui montre à la fois le son actuel du label et un panorama de ce qu’ECM peut représenter pour la musique jazz. Vijay Iver et Craig Taborn ouvrent la série, qui présente aussi le Tord Gustavsen Trio, Bobo Stenson en solo, Nick Bärtsch's Ronin et le contrebassiste Larry Grenadier. Un coup de chapeau à Django, avec notamment Stéphane Wrembel et l'incontournable Biréli Lagrène, fait aussi partie de cette série.
 
Effluves cubaines
Les sonorités cubaines seront aussi à l'honneur. Roberto Fonseca fait partie de la série Invitation au Gesù avec trois concerts à compter du 29 juin: avec Erik Truffaz; en solo, et avec Joe Claussel. Omara Portuondo, avec qui le pianiste cubain collabore depuis son passage au Buena Vista Social Club et, dans la foulée, son album Flor de Amor, sera au Théâtre Maisonneuve pour sa tournée d'adieu qui fera d'ici là des zigzags entre les États-Unis, l'Europe et l'Asie. Et Chucho Valdés sera quant à lui à la Maison symphonique pour présenter la matière de ses disques Jazz Bata.
 
Réinventions
Dans la série Re:création, le concer Dummy reviendra sur l'album qui a propulsé Portishead en 1994 et sur l'éclosion du trip hop. Après un Dark Side Of the Moon l'an dernier, Lucioles plonge dans le répertoire de Nirvana, dont le chanteur et guitariste Kurt Cobain s'est enlevé la vie il y a 25 ans maintenant. Dans les deux cas, on parle de réinterprétation avec grand ensemble. Dans des registres différents, André Papanicolaou revisite l'album Nebraska de Bruce Springsteen et Yannick Rieu va jouer The Lost Album de John Coltrane.
 
Du rock et des découvertes
À L'Astral, il sera possible de faire de belles découvertes, dont Hailu Mergia (Éthiopien dont le style se situe dans le sillage de Mulatu Astatke), Joep Beving (avec le quatuor à cordes ACME), Ifé (projet électro portoricain) et Tamino (une qui pourrait fort possiblement devenir une énorme vedette).
 
Le festival de jazz ne serait pas le même sans ses concerts pop et rock. Du menu de cette année, soulignons la venue d’Alt-J pour deux soirs à la salle Wilfrid-Pelletier et les très rares Mercury Rev.
 
Les billets pour les 150 rendez-vous intérieurs du FIJM sont en vente. Plus d’information est disponible en ligne. La programmation extérieure sera quant à elle dévoilée le 29 mai. 

40e Festival International de Jazz de Montréal, du 27 juin au 6 juillet
montrealjazzfest.com