FILM DOCUMENTAIRE

Les couleurs du monde

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Les Couleurs du monde (Colours From Outer Space)
Les Couleurs du monde (Colours From Outer Space)
  • Les Couleurs du monde (Colours From Outer Space)
  • Les Couleurs du monde (Colours From Outer Space)

En cette époque d’interdiction du port des signes religieux pour toute personne en situation d’autorité et pour les enseignants, il est bon de regarder ce documentaire de George Karkour, Les couleurs du monde. Un documentaire qui ne cherche pas à régler cette épineuse question polarisante, mais qui avec beaucoup d’empathie et de sympathie lance de nombreuses passerelles entre les différentes communautés.

Au-delà des différences de culture, de couleur, de religion, de langue, des identités, laissent poindre un dénominateur commun, la volonté d’une meilleure compréhension et acceptation humaine. Le film s’est mérité d’ailleurs le prix de "Meilleur Documentaire" par Canada’s Independent Film Festival en 2019. Le réalisateur, montréalais d’origine syrienne pose aussi toutes les bonnes questions qui freinent le nombre de passerelles entre les communautés culturelles et celle dominante. Il ne s’agit pas de racisme qui ouvertement se manifesterait, mais celui plus insidieux qui proviendrait de nombreux préjugés que presqu’inconsciemment nous perpétrerions à l’égard des étrangers. Une démonstration d’une des facettes systémiques.  

L’intérêt de ce documentaire tient dans sa facture, qui n’est ni moralisatrice, ni culpabilisatrice. Bien au contraire, aussi bien le réalisateur qui se met en scène que les personnes interrogées, exposent des faits, rappellent leur expérience, souvent avec humour, pertinence et bienveillance. Un joli tour de force qui n’oublie pas d’évoquer les populations autochtones, la situation des femmes venues d’ailleurs, mais aussi les doubles marginalisations, voire les triples, comme celles des femmes lesbiennes de couleur.

La force des Couleurs du monde, tient en la capacité de George Karkour d’avoir su donner la parole, à celles que l’on croise souvent dans la rue, dans le métro, au supermarché, et qui aurait tant à dire et à partager sur ce fameux «vivre ensemble» tant prôné par nos décideur.euses mais qui ne se donnent peut-être pas les moyens pour atteindre l’objectif. Celles et ceux qui témoignent dans ce documentaire apportent des pistes de solution. 

Visionnez la bande-annonce : 


On peut visionner le documentaire de George Karkour sur le Web : 
www.coloursfromouterspace.com  

...et sur Facebook :