27 mai - 16 juin 2019— Fringe Mtl

Fringe, laboratoire d'expressions

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Amis farceurs

Sélectionnées par loterie, 92 compagnies venues des quatre coins du monde (Québec, Canada, New York, Portland, Colombie-Britannique, Écosse ou Australie) se partageront plus de 800 représentations soit au moins six soirées chacune, et ce, dans une quinzaine de salles!

Multiple organism«70% des compagnies sont locales (35% Québec francophone, 35% Québec anglophone), 15% canadiennes et 15% internationales», détaille Amy Blackmore, directrice générale et artistique du Fringe. «Théâtre, danse, musique, marionnette, poésie, cabaret, comédie musicale, œuvre multidisciplinaire, conte et plus encore… et aucune œuvre n’est censurée, assure-t-elle, afin de respecter notre mission de diversité, de liberté artistique et d’accessibilité.» En effet, les prix décidés par les artistes n’excèdent jamais 12$. Et ils gardent 100% des ventes!
 
Sans oublier la traditionnelle Course en Drag animée par notre reine Mado (15 juin, à 16h), voici quelques repères LGBTQ+ dans une programmation des plus… échevelées. Et c’est tant mieux!
 
The Violet Hour
Animée par Christopher DiRaddo, une soirée de courtes lectures et perfor-mances par des auteurs.trices et artistes LGBTQ du Fringe 2019 (5 juin à 18h – Mainline Theatre).
 
Multiple Organism
Comment notre corps est vu par les autres? Nudité, mélange des genres, une comédie surréaliste autour d’un modèle, fatiguée d'être un objet, qui cherche à s'aimer pour qui elle est vraiment (6 au 15 juin – La Chapelle).
 
Under The Sheets
Deux musiciens relatent des histoires crues (et parfois hilarantes), préludes à des performances musicales captivantes, sur les agressions sexuelles, l'intimi-dation, la dépression, le suicide… où l'éducation selon une lesbienne «dure à cuire» (7 - 16 juin - Petit Campus).
 
Opéra, Reviens-Moi
Paillettes et liberté sont les mots d’ordres de ce cabaret où l'extravagance, l’humour et la décadence font loi. Un festival d’airs classiques, mais revisités, déconstruits voire pervertis… ou sublimés, pour décoder les normes sociales, sexuelles et de genre (6 - 16 juin – Studio Multimédia / Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal).
 
DemonPB&J
Une adaptation rafraîchissante du film Breakfast Club pour une nouvelle génération avec un message important pour les adolescents: «n'ayez jamais honte de qui vous êtes!»  (6 - 15 juin  - Mainline Theatre).
 
Mx Queerdo Mtl
La troupe de drag-queens mésadaptés «House of Laureen» propose un spectacle différent chaque nuit avec cette pièce de théâtre pop-culture, mais aussi satire politique, qui se révèle une véritable compétition de drag-queens… avec de vrais drames! (6 - 15 juin à 22h - Café Cléopâtre ).
 
Fairy Tails
Surtout connu pour son personnage coloré de drag-queen Dot Dot Dot (House of Laureen), Meander (Twinkerbell dans Peter Pansexual) est le narrateur insolent de ce conte de fées non conventionnel relatant l’histoire d’une fée… qui ne peut pas voler! (6 - 16 juin  – Théâtre Impro Montréal).
 
Amis Farceurs
Samuel Bergeron et Pierre-Luc Racine, deux amis humoristes viennent performer chacun 30 minutes. Jeune homme sympathique au sourire contagieux, Samuel aborde avec une énergie bon enfant des sujets sérieux et profondément ancrés en lui tels que l’anxiété… ou son orientation sexuelle. Pierre-Luc Racine démontre un côté analytique combiné à une autodérision attachante en abordant son adoption, son tatouage… ou les nouvelles technologies. (6 - 16 juin  –  Le P’tit Impro)
R.S.V.P.
Bibi & The Beast (Vanessa Kneale et Héloïse Binette), deux personnalités aux antipodes l’une draconienne, l’autre frivole, explorent le thème inépuisable d’une journée parfaite et cauchemardesque : le mariage!  (7 - 16 juin  –  Petit Campus)
 
Moaning of YoniDémon
Pièce originale sombre et poétique sur l'identité adolescente, inspirée du poème Le Démon d'Alexandre Pouchkine et racontée entièrement en vers de quatre pieds, Démon suit un jeune de 25 ans qui examine sa vie dans un miroir avant son procès pour meurtre (7 - 16 juin  –  - Black Theatre Workshop Studio).
 
Running To Saint Sebastian
Le gardien gai d'une église a une vision de saint Sébastien, le général romain du IVe siècle (et icône gaie) abattu de flèches pour sa foi. Que signifie cette vision, la veille de Pâques? Dans ce monologue parfois comique, John Arthur Sweet explore divers thèmes: sexualité, intimidation, marginalisation, mais aussi espoir (7 - 16 juin  – Le P’tit Impro)
 
Just The Worst Time Of The Year For A Revolution
Avec un titre cynique et amusé (Juste le pire moment de l’année pour une révolution…), ce spectacle interdisciplinaire explore les corporéités queer. Ins-piré de la pièce Hamlet-Machine d’Heiner Müller, le spectacle est un saut vers l’annihilation de l’hétéro-patriarcat  (7 - 16 juin  – Studio Jean-Valcourt / Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal).
 
The Moaning Yoni
Entrez en contact avec votre conscience clitoridienne! Dans ce "one-femme-show" hilarant et original, Joylyn Secunda raconte l'histoire de Zoë dont le vagin commence à parler… ( 8 - 16 juin  – Black Theatre Workshop Studio )