Israël

Un député ouvertement gai devient ministre de la Justice en Israël

L'équipe de rédaction
Commentaires
ministre de la Justice en Israël

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a nommé mercredi le député du Likoud Amir Ohana, ouvertement homosexuel, à la tête du ministère de la Justice.

C'est la première fois de l'histoire de l'État hébreu qu'une personne ouvertement homosexuelle accède au poste de ministre.

Selon les médias israéliens, Amir Ohana se serait dans le passé prononcé en faveur d'une loi d'immunité qui pourrait interdire la mise en examen de responsables politiques pendant leur mandat. Une position favorable au chef du gouvernement israélien, menacé d'inculpation. 

En février, le procureur général Avichai Mandelblit a annoncé son intention d'inculper Benjamin Netanyahu pour « corruption », « fraude » et « abus de confiance » dans trois affaires de dons reçus de la part de milliardaires, d'échanges de bons procédés entre gouvernants et patrons et de tentatives de collusion avec la presse. Le premier ministre nie en bloc les accusations et dénonce une « chasse aux sorcières ». 

Israël est considéré comme un pays relativement éclairé en termes de droits des gais et lesbiennes, mais l'homosexualité demeure un tabou dans les milieux religieux, partenaires clés du gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui devraient l'être aussi après les prochaines élections du 17 septembre si la droite remporte ce scrutin comme les sondages le prédisent. 

Benjamin Netanyahu a assuré lundi que l'État d'Israël ne serait pas un État religieux, en réponse au souhait exprimé par un député de voir le pays régi par la loi juive. 

 

ource : Times of Israel