Dépénalisation de l'homosexualité

Washington appelle les autres pays à suivre l'exemple du Botswana

Yannick LeClerc
Commentaires
Washington appelle les autres pays à suivre l'exemple du Botswana

Les États-Unis ont salué jeudi la dépénalisation des relations homosexuelles au Botswana, appelant les autres pays à « suivre l'exemple » de Gaborone.


« Nous accueillons avec satisfaction la décision de la Haute Cour du Botswana de dépénaliser les relations entre personnes du même sexe », a déclaré sur Twitter la porte-parole du département d'État américain Morgan Ortagus.

Il s'agit d'un « moment historique dans la protection des droits humains pour tous », a-t-elle ajouté. « Félicitations aux personnes courageuses qui ont oeuvré à ce résultat. Nous espérons que les autres pays vont suivre l'exemple du Botswana », a-t-elle lancé. 

La justice du Botswana a annulé mardi l'interdiction de l'homosexualité. Ce jugement était très attendu sur l'ensemble du continent africain, où l'homosexualité reste illégale dans plus de la moitié des pays subsahariens.

Le mois dernier, le Kenya avait de son côté refusé d'abroger les lois réprimant les relations homosexuelles. À l'échelle mondiale, « au moins 67 pays ou territoires » criminalisent encore les relations sexuelles entre personnes de même sexe, selon l'Onusida.