Du 26 juin au 1er juillet

Plein d’activités au menu de la 20e édition de Mtl en Arts

André-Constantin Passiour
Commentaires
expo
Dominic Besner
Annie Brocoli
  • expo
  • Dominic Besner
  • Annie Brocoli

Du 26 juin au 1er juillet, des tentes seront dressées sur la rue Sainte-Catherine Est, à partir de Saint-Hubert, pour permettre aux artistes d’exposer leurs œuvres dans le cadre de cette 20e édition du Festival Mtl en Arts. Chaque année, cet événement attire plus de 150 000 visiteurs! En 2019, au moins 20 activités/projets sont offerts au public. Et la grande nouvelle cette année: un porte-parole, en la personne de l’artiste et animateur Joël Legendre.

Joel Legendre«Joël Legendre est une belle addition au festival, souligne Stéphane Mabilais, le directeur général du Festival Mtl en Arts. Il est de la communauté LGBT, il aime les arts, c’est quelqu’un de très sympathique et accessible. Il sera présent au lancement du 25 juin d’ailleurs. Mais, il n’est pas le seul: l’artiste Dominic Besner a accepté d’être notre ambassadeur pour la partie expo-vente, tandis que le volet enfants est présenté par Annie Brocoli. C’est intéressant d’avoir des artistes qui nous appuient ainsi pour les divers aspects de ce festival. Nous sommes très contents.»
 
Pour souligner les 20 ans du festival, une exposition intérieure retraçant l’historique de cet événement occupera l’espace de la «Galerie DBC», au 1387, rue Sainte-Catherine Est. C’est là, que se tenait l’exposition dans le cadre du Sugarbear Weekend. «On verra des photos des débuts de Mtl en Arts qui s’appelait le Festival des arts du Village, à l’époque où Paul Haince l’a fondé. Il y aura aussi une exposition des artistes gagnants depuis les débuts du festival. C’est là qu’auront lieu le vernissage et le lancement du festival, le 25 juin prochain», explique Stéphane Mabilais.
 
Cette année, le festival a délimité des zones afin de ne pas trop s’éparpiller et créer une meilleure atmosphère. Par exemple, les 60 tentes des artistes seront concentrées entre Saint-Hubert et Visitation/Panet. Ce sera donc plus convivial pour les artistes et le public. La zone Animation, quant à elle, débutera à Panet et se rendra jusqu’à Champlain. «C’est une zone famille, enfants, etc., il y aura des tables de pique-nique, de l’animation pour les enfants avec des ateliers offerts par Zïlon, Jaber Lutfi, Karine Giboulo, etc. Ma 1ère Galerie d’art Québécor y sera aussi», de préciser Stéphane Mabilais.
 
En face de la Banque Nationale, on assistera à l’évolution de la murale éphémère, une collaboration cette année avec la Fondation Émergence. Ici, on a recruté Nicolas Nabonne, le gagnant du festival en 2017, ainsi que l’artiste connu sous le nom de Mort. Une fois terminée, la murale sera prise en photos et revendue en tirage limité et numéroté. 50% des profits réalisés seront versés à la Fondation Émergence.
 
Si on pousse un tout petit peu plus loin vers Alexandre-de-Sève, en partenariat avec le projet Bourbon, MSC Investissements Canada et le Théâtre Paradoxe, on pourra participer à la murale collective de 80 pieds de long. Ici, après que l’artiste David Farsi ait fait son croquis, les familles, les enfants et le public en général seront invités à habiller les personnages aux couleurs de bleu et d’argent. Ensuite, des panneaux de 4 x 8 pieds seront vendus. «C’est vraiment l’événement phare du festival 2019, poursuit Stéphane Mabilais. C’est une grande murale collective dont les revenus des pans vendus seront remis à Opération Enfants-Soleil ainsi qu’au Théâtre Paradoxe, c’est très intéressant.»
 
«Depuis cinq ans maintenant, on a mis l’accent sur les artistes émergents et la diversité culturelle, de dire M. Mabilais. Mtl en Arts est devenu une mosaïque de projets artistiques mettant en vedette autant la diversité artistique, culturelle que des médiums. Ainsi, la piétonisation a ses bons côtés, mais cela nous restreint aussi à faire des choix sur l’occupation de l’espace qu’il faut partager avec les terrasses, d’où le fait d’avoir moins de tentes.» Puisqu’on parle d’artistes émergents, la Chambre de commerce LGBT du Québec (CC-LGBT-Q) a décidé d’appuyer trois jeunes artistes de la relève en leur offrant gratuitement un espace d’exposition pour toute la durée du festival. «C’est un beau geste de leur part, et les tentes seront situées au coin de Wolfe», poursuit Stéphane Mabilais.
 
En collaboration avec Recyc-Québec, le populaire projet de re-décoration de meubles Ça déménage, nous revient. On a confié au groupe d’artiste 1 2 3 Klan la tâche de transformer de vieux meubles en œuvres d’art. Certains meubles proviendront aussi de Arte. Le tout se tiendra à côté de l’édifice de la Station C. Enfin, grande nouveauté cette année pour le festival, pour célébrer ses 20 ans, on collabore avec six restaurants qui offriront, durant les six jours de festivités, un plat/forfait spécial du festival à 20$. Magpie Amherst, District Video Lounge, le Pavillon des arts, Rebel, Palme et Tendresse contribuent à agrémenter ce festival d’un volet culinaire.
 
Comme par les années passées, les gens peuvent voter pour le Prix coup de cœur du public Desjardins. Côté festif, en coopération avec la Galerie Blanc, le festival invite la population à un party à cette galerie extérieure, le 28 juin, avec peinture en direct (par une dizaine d’artistes), bouffe, DJ et la bière Archibald. «Ce sera une belle occasion de célébrer les 20 ans du festival», de mentionner le directeur général de Mtl en Arts, Stéphane Mabilais.  
 
 David Farsi
 
MTL EN ARTS, du 26 juin au 1er juillet 2019   www.mtlenarts.com

mtl en arts

MTL en arts
Mtl en arts