Christiane Taubira, prix Laurent McCutcheon 2019

Tout combat mérite d'être ensemble

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Prix

À l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, et en présence de plusieurs personnalités politiques et communautaires, la Fondation Émergence, dont le fondateur Laurent McCutcheon a initié cet évènement mondial, a remis ses prix annuels pour honorer des personnalités engagées dans cette lutte..

Le Prix Janette-Bertrand 2019 (Allié.e) a été remis au Barreau du Québec, premier ordre professionnel à créer un comité LGBT en 2015. Marianne Farley, a reçu un prix Coup de cœur 2019 pour son court-métrage Marguerite, mis en nomination aux Oscars, abordant l’amour lesbien chez les aînées.
 
Ce même jour, la Ville de Montréal, mais aussi Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, ont signé la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT. Par son geste, la CAQ rejoint ainsi les autres partis déjà signa-taires (PLQ, PQ et QS).
 
Mais surtout, le Prix Laurent McCutcheon 2019 a été décerné à l’ex-ministre française de la Justice, Christiane Taubira, pour la Loi permettant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. «Modèle inspirant pour les communautés LGBT du monde entier, Christiane Taubira a défendu son projet de loi avec ferveur et conviction, malgré un mouvement d’opposition virulent», a déclaré Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence.
 
«Nous aurons le dernier mot!»
«Les réalisations de la fondation Émergence sont exceptionnelles. Elle est durablement associée à cette initiative de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie», déclara Christiane Taubira en introduction de son allocution de remerciement. «Je suis extrêmement joyeuse, émue, d’y recevoir un prix et je suis très, très honorée par la haute qualité de l’assistance.» Elle salua Janette Bertrand en lui disant son admiration et son respect. Puis elle développa, avec cette passion à la fois calme et déterminée, son engagement pour une meilleure société encore à construire.
 
«L’avancée des droits LGBT profite à toute la Société», affirma-t-elle en évoquant les combats menés pour le mariage gai en France. «Toute une panoplie de textes dans la Loi ont introduit des progrès pour toutes les familles, lgbt ou pas!», insista Christiane Taubira. «Parentalité, filiation et transmission du nom, modalités de célébration, etc.; c’est l’ensemble des familles, lgbt ou non, qui profitent désormais des progrès de cette Loi!» Selon Christiane Taubira, il reste des obscurantismes persistants, même dans les pays où le mariage gai est reconnu. «Cependant, parce que je suis d’un optimisme de combativité, nous n’allons pas les laisser nous gâcher la fête! Ils ne vont pas nous démoraliser, et nous allons prendre acte de nos victoires. De toute façon, nous savons que nous aurons le dernier mot! Nous devons continuer à nous battre parce que c’est ensemble que nous nous élevons.»
 
«Un épi est tout le blé»
«Les combats que nous menons sont essentiels pour changer nos sociétés et par ricochet, le Monde. Ce Monde qui reste hostile aux LGBTQ: 1/3 des pays criminalise l’homosexualité. Huit d’entre eux la condamnent de mort. Dans ces pays où l’homosexualité est un délit, et la transidentité vue comme une calamité, nous devons faire en sorte que nos gouvernements dans les instances multilatérales se battent, agissent et fassent agir dans ces pays-là!»
 
L’ex-ministre invita l’assistance à participer à ces luttes. «Proclamons que nous continuerons d’avancer, que nous allons gagner parce que c’est nous qui avons raison de considérer que chacun.e est un sujet de droit, précieux, unique, singulier.e, particulier.e, et que l’homosexualité n’est pas une pathologie, une délinquance, un crime, un péché ou une faute; c’est… tout bêtement, une sexualité ! Nos démocraties gagneront lorsque nous démontrerons pleinement nos capacités d’indifférence à la différence», a-t-elle conclut en citant Octavio Paz: «Un épi est tout le blé / Une plume est un oiseau vivant qui chante / Une personne qui rêve est une personne de chair / La vérité est indivise / et le tonnerre chante les hauts faits de l’éclair…»
 
fondation emergence