Jusqu'au 13 octobre

À table!, une expo qui met en appétit!

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
«À table! Le repas français se raconte…»

Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, le repas gastronomique des Français s’installe jusqu’au 13 octobre à Pointe-à-Callière pour inviter le public à sa table à travers l’histoire.

L’exposition À table! Le repas français se raconte relate les histoires et l’évolution du repas français, de l’époque gallo-romaine à aujourd’hui. Une installation splendide où les arts de la table, mais surtout le décorum qui les entoure, rivalisent de magnificence: vaisselle ornementée, couverts gravés, verrerie taillée, centres de table sculptés, matériaux en vermeil ou porcelaine, affiches, rites, protocoles et influences étrangères ont "nourri" au fil des siècles cet art de recevoir «à la française». Sans oublier les alcools et l’intégration de produits "exotiques": épices, sucre, café, chocolat ou… pomme de terre! Tout cela sous des lustres de cristal à pâlir d’envie… Les Français sont au monde ceux qui passent le plus de temps à table! Vous comprendrez pourquoi en voyant l’expo: pourquoi quitter la table quand tout est si beau… et si bon? «Cette exposition relève le défi d’illustrer et d’expliquer ce patrimoine immatériel qu’est le repas français», explique Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière. «En retraçant son histoire, c’est l’histoire de la France qui se dessine sous nos yeux. Un sujet aussi inépuisable que délectable», pour lequel Pointe-à-Callière a déployé un environnement immersif éclectique et multiple mettant en valeur près d’un millier de pièces d’exception qui ponctuent cette histoire somme toute… savoureuse. On y apprend une foule de choses: l’origine de certaines expressions (entre la poire et le fromage, le trou normand, dresser la table); l’arrivée progressive des accessoires comme la fourchette (que ne prisait pas outre mesure Louis XIV lui préférant… ses doigts!); les services à la française ou à la russe, le buffet, les verres à boire venus tardivement sur la table (il fallait appeler un serveur à chaque gorgée!); comment la Révolution a mis sur le pavé les cuisiniers des maisons aristocratiques qui ont alors ouvert leurs premiers grands restaurants pour vivre de leur art; et comment un guide dédié aux automobilistes est devenu la référence incontournable des plus grandes tables!
 
Une nourriture intellectuelle qui met l’eau à la bouche
Pointe-à-Callière y évoque aussi les grandes manufactures des arts de la table (Saint-Louis, Christofle, Hermès, Sèvres, etc.), les grandes figures du design, de la littérature culinaire et quelques grands chefs un peu oubliés alors qu’ils ont jeté les bases des traditions culinaires françaises. Combien de traités de paix se négocient encore autour d’une belle et bonne table? D’ailleurs, différents personnages, politiciens, artistes ou grands chefs qui ont façonné, et ce dès le Moyen-Âge, l’art culinaire français sont évoqués. Les visiteurs pourront ainsi assister à une improbable dégustation où Voltaire, Churchill, Rabelais, Thomas Jefferson, Colette ou Napoléon 1er discutent de leur passion pour le vin. 
 
Toutes les infos sur www.pacmusee.qc.ca