États-Unis

San Francisco crée le district culturel LGBTQ de Castro

Yves Lafontaine
Commentaires
Castro
Photo prise par © Castro
Castro
Photo prise par © Castro
  • Castro
  • Castro

Le conseil de surveillance de San Francisco vient d’approuver une loi pour préserver la culture LGBTQ dans un quartier historique

Alors que la ville de San Francisco se prépare à célébrer la fierté ce week-end, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité, mardi, une ordonnance présentée par le superviseur Rafael Mandelman pour créer le district culturel LGBTQ de Castro, apportant des fonds et des ressources supplémentaires à l'un des plus importants quartiers LGBTQ.

 

«Le Castro est reconnu dans le monde entier depuis un demi-siècle en tant que symbole de la libération des LGBTQ et en tant qu’enclave permettant aux personnes LGBTQ de trouver la sécurité, l’acceptation et la famille choisie», a déclaré Mandelman, qui représente Castro au conseil de surveillance. «Le quartier culturel LGBTQ de Castro sera un outil important pour faire en sorte que Castro reste un quartier LGBTQ dynamique à l’avenir.»

 

Le district culturel LGBTQ de Castro rejoindra la liste des autres districts culturels reconnus, notamment le district culturel transgenre de Compton dans le district culturel LGBTQ de Tenderloin and Leather à SoMa. En novembre 2018, les électeurs de San Francisco ont approuvé la proposition E, réaffectant une partie des recettes de la taxe hôtelière à des fins artistiques et culturelles, y compris les quartiers culturels.

 

«Le Castro compte des entreprises emblématiques qui sont synonymes de San Francisco, comme le théâtre Castro, Cliff’s Variety et Twin Peaks Tavern. Il accueille de nombreuses organisations communautaires, notamment le Castro Country Club, la Fondation du sida de San Francisco et les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence. L’histoire du quartier et de la communauté LGBT s’est construite sur des sites tels que le magasin de photo de Harvey Milk et dans la devanture de magasin où la courtepointe commémorative du sida a été conçue », a déclaré Mandelman. «Je suis fier que cette ordonnance permette au Castro d’accéder à des ressources essentielles pour soutenir les petites entreprises, les organisations à but non lucratif, les institutions culturelles et les personnes qui font du quartier le cœur de la communauté LGBTQ de notre ville.»

 

Les limites du district culturel incluent le Castro et les institutions communautaires LGBTQ situées à proximité, notamment le centre LGBT de San Francisco, la maison d’hébergement Open House ouvert récemment pour les personnes LGBTQ et accueillant le Centre national LGBTQ pour les arts du San Francisco Gay Men Chorus.

 

La loi exige que le bureau du logement et du développement communautaire du maire de San Francisco collabore avec les membres de la communauté et les organisations à but non lucratif afin d’élaborer des recommandations au concernant les attributs culturels du district et proposant des stratégies pour reconnaître et préserver le patrimoine culturel. Ce nouveau statut permet également au Castro d'accéder à une partie des 3 millions de dollars de fonds dédiés aux districts culturels créés par la Proposition E.