Bosch Dreams à Montréal Complètement Cirque

Comme si on plongeait dans un tableau de Bosch

Yves Lafontaine
Commentaires
Bosch Dreams
Photo prise par © "Bosch Dreams" © Abraham Per Mortensen
Bosch Dreams
  • Bosch Dreams
  • Bosch Dreams

Imaginez que vous vous endormez, pour vous réveiller dans le monde fantasque, surréel et poétique de Jérôme Bosch. Plonger dans un tableau du XVIe siècle? C’est impossible, sauf si vous allez voir le spectacle Bosch Dreams des 7 Doigts de la Main, présenté dans le cadre de Montréal Complètement Cirque. 

On qualifie le style de Jérôme Bosch, de «primitif flamand», bien que ses tableaux sont d’un raffinement infini. Des centaines de personnages, des milliers de details, par tableau! Et chacun aborde un grand thème du christianisme, mais dénonce aussi les enfers sur terre, enfers créés par les hommes eux-mêmes. Des flammes, des batailles, d’indicibles souffrances. Mais les plaisirs de la chair aussi, sous toutes leurs formes.

Un peu plus de cinq cents ans après la disparition du peintre (le demi-millénaire sous l’influence de Bosch s’est fêté en 2016), Samuel Tétreault des 7 Doigts et Martin Tulinius, un metteur en scène danois, ont conçu un hommage visuel et acrobatique, en phase avec l’univers de Bosch.

Pour en faire un spectacle de cirque, on a mis mettre le cap sur les images les plus oniriques, aériennes et poétiques relevant la part de paradis dans les enfers dantesques du maître flamand: paysages verdoyants, costumes d’époque et étranges créatures entre homme et animal. Envolé et fantasmagorique, Bosch Dreamsest un travail d’orfèvre, dans la création des vidéos autant que dans l’expression circassienne. Et plus encore dans la combinaison des deux disciplines. Mention spéciale donc au créateur des vidéos, masques, costumes et décors, pour aboutir à une fusion totale entre les corps réels et les images dessinées.

On assimile parfois les apparents délires de Bosch à des visions hallucinatoires, alors que son bestiaire humain relève d’une approche rigoureuse jusque dans le moindre détail. Bosch Dreamsajoute un chapitre magistral aux relations intenses et intrinsèques entre les arts de la scène et la peinture, disciplines-sœurs qui se sont mutuellement inspirées, siècle après siècle.

À travers Bosch Dreams, Les 7 doigts ont réalisé un hommage à un peintre, tout en créant une œuvre qui dénonce avec véhémence les tortures et souffrances que l’homme inflige à ses semblables. Avec « Bosch Dreams » on a la preuve que même un spectacle circassien grand public et ultra-esthétique peut être un spectacle engagé, au sens le plus noble du terme.


Pour la programmation et acheter des billets, visitez le montrealcompletementcirque.com