Tunisie

Un avocat homosexuel militant LGBT candidat à la présidentielle

Yannick LeClerc
Commentaires
Mounir Baatour
Photo prise par © Mounir Baatour

Un homme politique gai a annoncé qu'il se présentait à la prochaine présidentielle en Tunisie où l'homosexualité est toujours illégale.

Mounir Baatour, chef du Parti libéral et militant reconnu pour les droits des personnes LGBT, a annoncé sa candidature au scrutin du 10 novembre.

En Tunisie, les relations homosexuelles sont toujours illégales et les personnes LGBT sont confrontées à la discrimination et à des sondages anaux forcés par les autorités policières et judiciaires.

Cet avocat de 48 ans, qui a déjà été arrêté, est très engagé dans la contestation de la loi pénalisant l'homosexualité via l'association Shams.

«La Tunisie a besoin d'un programme démocratique pouvant inclure les différentes identités, cultures, croyances et langues de ce pays», a-t-il déclaré. «La volonté politique est nécessaire pour réduire l'homophobie dans la société, a-t-il ajouté. Lorsque, en 1956, le président Bourguiba a interdit la polygamie, autorisé l'avortement et l'adoption et interdit la répudiation des femmes, le peuple tunisien était alors très conservateur, mais la volonté politique d'imposer ces réformes était suffisante».