Rouen en France

Un policier gai confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires
Un policier gai confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet
Photo prise par © Un policier gai confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet

Un policier français en service au commissariat de Rouen, qui avait pris un rendez-vous sexuel sur son lieu de service, a été mis en "arrêt de travail" et une enquête de l'IGPN a été ouverte. 

Un policier qui avait donné rendez-vous au commissariat de Rouen à un homme rencontré sur internet a fait monter la mauvaise personne dans son bureau, lui faisant baisser son pantalon et lui touchant le sexe.

L'affaire remonte au mois de mai dernier, mais n'a été rendue publique que ces derniers jours. 

Selon le journal local Pais Normandie et France Bleu Seine Maritime, le brigadier est descendu à l’accueil et a fait monter dans son bureau un homme qui correspondait au profil de son contact sur internet. 

 Il lui a fait baisser son pantalon, lui a palpé le sexe et a commencé à baisser son propre pantalon. Mais l’homme en question n'était pas le contact attendu par le policier mais un témoin qui devait être auditionné dans une procédure.

Devant l'étonnement de son interlocuteur, le fonctionnaire comprend qu'il s'est trompé de personne et présente ses excuses. 

"J’ai compris qu’il y avait une grosse méprise de ma part, que je m’étais trompé de personne. Immédiatement je me suis excusé, j’étais très gêné et j’ai raccompagné ce monsieur à l’accueil en m’excusant à nouveau", a témoigné le policier gay. 

Mais l’homme fait part de sa mésaventure à un autre policier qui met du temps à le croire avant de le présenter un agent de la police judiciaire auprès duquel il a porté plainte. L’IGPN, la police des polices, a été saisie.