Place au Village

Blanchette Architectes en exposition à l’Espace Village

André-Constantin Passiour
Commentaires
Patrick Blanchette

Comme on vous le disait dans une précédente édition, l’administration de la Société de développement commercial (SDC) du Village déménage. Elle emménagera sous peu dans un local design s’appellera L’Espace Village. Ce lieu au rez-de-chaussée comprendra, en plus des bureaux de la SDC, un lieu d’exposition sur l’histoire du Village, un endroit de diffusion culturelle et artistique, une boutique de souvenirs et, bientôt, un site d’informations touristiques. Ce local (situé au 1211, rue Sainte-Catherine Est) accueillera ainsi, dès le 17 septembre, une exposition intitulée bien à propos Introduction, une création de la firme Blanchette Architectes qui y présentera une revue de leurs récentes créations architecturales. De plus, collectionneurs, si vous voulez avoir un "morceau" de la signature du Village, sachez que vous pourrez vous procurer les boules multicolores de Claude Cormier dès le mois d’octobre!

Juste à côté de la boutique Albatroz, un lieu prend vie. Pour deux semaines, dès le 17 septembre, on pourra y voir l’exposition Introduction de la firme Blanchette Architectes, celle-là même qui a conçu le renouveau de ce local. Cela lance ainsi le programme culturel de L’Espace Village. «Il s’agit de prendre possession de l’espace en démocratisant l’architecture, dit Patrick Blanchette. Je suis un gars du Nord du Québec; je suis devenu architecte et j’ai toujours eu le souci de vouloir expliquer ce qu’est l’architecture et le design de manière simple. Cette exposition sert à ça. Comment on peut prendre un local de 2500 pi2 et le transformer avec toutes les contraintes; vouloir qu’il soit universellement accessible, non genré, où il va y avoir des bureaux, une galerie d’art, etc. En même temps, ce sont ces contraintes qui nous font réfléchir et nous rendent créatifs.»
 
«Après l’exposition présentée par Fierté Montréal en août, celle de Blanchette Architectes en septembre est une réelle «introduction» à l’Espace Village puisque l’aménagement sera complété, et c’est très excitant», d’ajouter Yannick Brouillette, le directeur général de la SDC du Village.
 
«Il y aura des illustrations pour montrer la créativité de l’architecte, l’évolution qui part de quatre simples coups de crayons sur une napkin jusqu’au projet lui-même, c’est comme une œuvre d’art. Ce seront des plans et des illustrations très artistiques. Il s’agit de vulgariser le travail d’un architecte; oui, c’est technique, mais c’est aussi artistique», explique Patrick Blanchette. Si le nom de Patrick Blanchette vous est peut-être familier, c’est sa firme éponyme qui a créé la terrasse du resto Tendresse. «Là encore, en raison du chantier de construction du métro Beaudry, mais aussi à cause de problématiques soulevées par la police et les pompiers, il y avait bien des contraintes, il fallait donc travailler plutôt avec des couleurs, des volumes pour faire quelque chose d’original dans le Village», souligne l’architecte.
 
boules couleurs arc en ciel
 
«Je suis membre de la Chambre de commerce LGBT du Québec. Je suis gai, donc je cherche une manière de m’impliquer plus activement dans le Village et, pour moi, L’Espace Village, et voir de quelles façons avec Yannick, on pouvait répondre aux besoins de la SDC, était un beau défi à relever», poursuit Patrick Blanchette.Boules à vendre !Comme on le sait, 2019 est la dernière année où l’on présentait l’installation artistique 18 Nuances de gai de l’architecte paysagiste Claude Cormier et son équipe. En 2020, un autre projet prendra la relève. Évidemment, qui dit nouveau projet dit aussi financement. Justement, pour financer cette nouvelle installation, la SDC du Village lancera une campagne de sociofinancement sympa, soit la vente des 180 000 boules multico-lores! «L’argent récolté ainsi sera injecté directement dans le projet de remplacement de l’œuvre de Cormier», dit Yannick Brouillette.
 
18 Nuances de gai, pour ceux qui ne le savent pas, c’est 3500 lignes de 50 à 54 boules chacune! «Toutes ces boules seront donc à vendre! Cet automne, lorsqu’on enlèvera les boules pour une dernière fois, on va les ensacher au lieu de les emmener à l’entrepôt et les séparer pour les laver. Les gens pourront donc se procurer une ligne complète pour 100$. Une ligne de boules d’une seule couleur. Par contre, on pourra acheter des boules en vrac, au coût de 5$ l’unité», explique Yannick Brouillette.
 
Cette vente débutera au mois d’octobre. Il faudra surveiller la page Facebook du Village de Montréal (https://www.facebook.com/levillagemtl/), c’est là qu’on annoncera la date officielle du début de la vente et le lien pour l’achat en ligne. On pourra faire la commande, payer en ligne et chercher le tout à L’Espace Village. Simple et pratique!
 
Mais justement, en parlant du projet qui succèdera à 18 Nuances de gai, où en sont les démarches à l’heure actuelle? «Il y a eu 29 propositions en tout, d’ici et d’ailleurs à l’international, souligne Yannick Brouillette. Au mois de mai, le jury s’est rencontré pour examiner les candidatures et a sélectionné quatre firmes finalistes. Les gens se sont déplacés à Montréal et, le 11 juillet dernier, ils ont rencontré les autorités de la Ville, la police, les pompiers, etc. En leur compagnie, on a effectué une tournée du Village pour qu’ils puissent voir les installations et les équipements, les commerces, etc. Pour qu’ils comprennent bien la réalité de la rue.»
 
Les quatre soumissionnaires ont jusqu’à la fin septembre pour préparer une maquette 3D de leur œuvre et venir en faire une présentation officielle au jury. Le comité prendra sa décision en octobre prochain. «On recherche une œuvre qui non seulement remplacera celle de Cormier, mais qui a l’envergure de devenir une nouvelle signature pour le Village à Montréal et à l’international. Qu’elle devienne le symbole de cette ouverture du Village qui est le village LGBT le plus étendu en superficie dans le monde.» 
 
boules roses Montréal