WorldPride 2019 - Stonewall 50 - Fugues y était

Des expos rendent hommage à la communauté LGBT

Yves Lafontaine
Commentaires
 New York City propose à ses visiteurs une belle rétrospective

Au-delà de l’association / appropriation par nombre de marques des thématiques de la fierté et de la diversité qui offraient une invraisemblable quantités de produits aux couleurs de l’arc-en-ciel, les musées et institutions de la Ville rendaient hommage à l’histoire et la culture LBGTQ+ et célébraient, chacun à là leur manière, le cinquantenaire des émeutes de Stonewall.

Le Museum of New York City propose à ses visiteurs une belle rétrospective sur ces émeutes qui ont animées Greenwhich Village, il y a 50 ans. L’exposition Pride - Photographs of Stonewall and Beyond by Fred W. McDarrah est visible jusqu’au 31 décembre. Elle présente des images de celebrations de la Fierté, mais aussi d’autres évènements liés à la communauté LGBTQ. Dans la continuité de cette exposition, et du même artiste, The Voice Of The Village renvoie le visiteur dans le New York gai et tumultueux des années 60/70. Cette exposition est à voir jusqu’au 1er décembre. Le New York Historical Society présente, quant à lui, jusqu’au 22 septembre Stonewall 50 at New-York Historical Society. Ce programme présente deux expositions Letting Loose and Fighting Back: LGBTQ Nightlife Before and After Stonewall  et By the Force of Our Presence: Highlights from the Lesbian Herstory Archives, une installation Say It Loud, Out and Proud: Fifty Years of Pride. Pour son exposition annuelle dédiée à la mode et jusqu’au 22 septembre, le Metropolitan Museum revisite l'esprit «Camp», un style issu des communautés LGBTQ qui a pris forme sur plusieurs siècles, avec Camp — Notes of Fashion, entre extravagance et sophistication. À voir absolument si vous êtes de passage à New York. Puis, la New York Public Library commémorait, jusqu’au 13 juillet dernier, les 50 ans de Stonewall avec l’exposition Love & Resistance: Stonewall 50, une expo de photos et d’archives que j’ai vraiment appréciée. A Brooklyn se déroule depuis le mois de mai (et jusqu’au 8 décembre) la plus grande exposition jamais consacrée aux émeutes de Stonewall. Sous le titre Nobody Promised You Tomorrow, le Brooklyn Museum expose des oeuvres de 28 artistes LGBTQ, tous nés après 1969.«Personne ne t’a promis de lendemain», est une citation de Marsha P. Johnson, l’une héroïnes des émeutes de Stonewall et figure historique du mouvement queer. Le Brooklyn Museum rend aussi un hommage à une autre icône queer, Stormé DeLarverie, à qui fut longtemps attribué le jet de la premier pierre à Stonewall, mais on n’en est plus si certain maintenant.