À lire

Queer city: L’homosexualité à Londres des Romains à nos jours

Benoit Migneault
Commentaires
Queer city:  L’homosexualité  à Londres des  Romains à nos jours

Peter Ackroyd vous convie à un voyage fascinant à travers les bas-fonds comme les hauts lieux de la société londonienne, de la période romaine jusqu’à nos jours pour y confronter nos idées préconçues entourant l’homosexualité.

Queer city:  L’homosexualité  à Londres des  Romains à nos joursNon pas qu’il n’y eut jamais une période où elle fut célébrée, mais le regard qu’on y portait, le vocabulaire qu’on utilisait pour la nommer, les pratiques qu’on y accolait ainsi que les lieux de rencontre ont bien évidemment considérablement changées au fil des siècles. L’auteur s’attarde notamment à ce que l’on disait, à mots couverts, sur les origines de ce mal impie. Par exemple, au 16e siècle, on murmurait qu’il dérivait de "l'orgueil, de l'excès de nourriture, de l'oisiveté et du mépris pour les pauvres". Un éventail de causes assez large qui n’aurait dû en épargner que peu, vous en conviendrez! Dans le même ordre d’idée, les peines imposées en disent long sur la différence que l’on accordait aux amours féminines et masculines. Au 7e siècle, il est par exemple mentionné: «À qui décharge sa semence dans la bouche d’autrui, sept années de pénitence; c’est le pire des maux.» Du côté des femmes, la peine est plutôt diététique: «Si une femme a une relation avec une autre femme, elle devra jeûner pendant trois ans». Au fil du temps, on assiste à une multiplication puis une organisation des lieux de rencontre qui deviennent éventuellement des espaces de construction sociale: des quais déserts, par les nuits sans lune, jusqu’à nos bars contemporains, en passant par les Molly House, les maisons closes, les théâtres et les soirées sur invitation pour ceux ou celles issus de la bonne société. Humour et horreur se côtoient de près dans cet ouvrage puisqu’on s’amuse de l’ingéniosité de certains, de la stupidité crasse d’une société corsetée bien-pensante et de la cruauté et du sadisme dont elle peut faire preuve à l’endroit de tout ce qui lui semble différent. Un ouvrage fort bien documenté, accompagné de nombreuses illustrations permettant de bien saisir la nature des lieux et de certains personnages qui ont marqué, de près ou de loin, l’histoire. 
 
Queer city: L’homosexualité à Londres des Romains à nos jours / Peter Ackroyd. Paris: Philippe Rey, 2018. 316p.