AU VOLANT

Électrique ou classique ?

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
AU VOLANT

Les constructeurs se livrent une grande concurrence pour livrer des modèles électriques à grande autonomie, à recharge rapide et à un prix se rapprochant des modèles à combustion. D’autant que certains pays souhaitent abandonner l’utilisation de l’essence à plus ou moins long terme. La Norvège dont 60% des nouvelles immatriculations sont des véhicules électriques s’est donnée pour objectif de n’avoir sur ses routes que des véhicules zéro émission d’ici 2025. Un objectif que le petit pays a toutes les chances d’atteindre.

Hyundai Kona électrique: La vedette bleue
Si vous désirez vous en procurez un, sachez qu’il vous faudra patienter plusieurs mois avant de pouvoir vous promener à son volant. La demande dépasse l’offre. Un succès donc pour le constructeur coréen. Et un succès mérité. Rappelons que les trois marques de ce petit pays, Kia, Hyundai et Genesis, sont reconnues pour leur fiabilité, pour leur équipement complet dès les modèles de base, en affichant des prix très concurrentiels.
 
Le Kona électrique détient dès le départ une bonne feuille de route. Et ces concepteurs ont voulu marquer un grand coup et envoyer le signal qu’il faudra désormais compter sur une marque innovante en tout point. Le plus de ce petit modèle, concerne son autonomie qui dépasse les 400 kilomètres sans avoir besoin d’être rechargé. Généralement, seuls des mo-dèles hauts de gamme, Jaguar, Tesla, offraient cette quiétude et pour beaucoup plus cher. Le Kona électrique se détaille à moins de 50 000$ auxquels il faut déduire les rabais du provincial et du fédéral (environ 8000$) pour l’achat de ce type de véhicule. Une offre alléchante pour rouler vert.
 
Hyundai
 
Contrairement à d’autres constructeurs, le Kona est particulièrement réussi sur le plan esthétique, joli sans pour autant bouleverser les normes actuelles en matière de design. Le conducteur de ce petit VUS aura droit à un équipement digne des plus grands VUS, la technologie bien entendu faisant partie de sa dotation. Si les sièges avant donnent toute satisfaction, certains regretteront l’espace un peu juste pour les passagers arrière et le volume un peu res-treint pour les bagages. En revanche, le conducteur aura un réel plaisir au volant tant le Kona est vif, enjoué et amusant à conduire. On pourra choisir selon trois modes de conduite (Eco, Normal et Sport) et jouer de palettes derrière le volant pour bénéficier de trois différents systèmes de freinage régénératif.
 
Pour l’instant le Kona électrique n’est proposé qu’avec la traction avant. Un modèle à rouage intégral obtiendrait un véritable succès même si la facture devait augmenter. Si vous prévoyez de changer de modèle pour un véhicule électrique, et si vous n’êtes pas dans l’urgence, le Kona électrique est présentement le modèle à privilégier dans votre choix. Et puis cela ne coûte rien de demander à un concessionnaire d’en faire l’essai.
 
Volkswagen Tiguan: plus grand, plus spacieux, plus familial
Pour les amateurs de la marque, sachez que la Beetle tire sa révérence. Son style n’a pas survécu au temps et ces concepteurs n’ont pas su ou voulu lui donner une troisième jeunesse. On le sait la marque de Volfsbourg a plutôt choisi de retourner vers un certain classicisme. Le dernier VUS Tiguan a définitivement changé de vocation. Si la première génération avait un air mutin, le second donne dans le sérieux voire l’austère. En Europe, une version courte est proposée, en Amérique du Nord, seule la version allongée a droit de citer pour faire de l’œil aux familles. D’autant qu’il peut en option recevoir une troisième rangée.
 
Côté motorisation, pas de changement mais comme le Tiguan de seconde génération est plus grand et plus lourd, il perd en vivacité. Excepté le modèle de base, tous les Tiguan sont livrés avec la traction intégrale 4Motion, une des meilleures sur le marché et vantée par de nombreux chroniqueurs. La stratégie de Volkswagen a fonctionné puisque les ventes du Tiguan se sont multipliées au Canada, comme quoi de nombreux acheteurs préfèrent la sécurité, la fiabilité, l’espace, au design, à moins qu’ils aient aussi dans ce domaine des goûts plus conservateurs. Le Tiguan alors s’avère un excellent choix quand on préfère miser sur la tranquillité d’un véhicule plutôt que sur ses qualités sportives.
 
Vous avez quelques millions dont vous ne savez quoi faire ? À défaut de m’appeler pour me les donner en cadeau, vous pouvez vous risquer pour l’acquisition de l’un des trois modèles existants de l’Aston Martin DB5 qui a participé aux films de James Bond. Une Aston Martin toute équipée, indispensable pour vos sorties, comme des mitraillettes Browing dans chaque aile, les fameux couteaux dans le moyeu des roues pour crever les pneus, un écran pare-balles amovible à l’arrière, et des systèmes de projection de fumée, ou d’huile sur la chaussée sans oublier l’indispensable siège éjectable côté passager. Si votre compagnon de route vous ennuie, voilà la manière la plus rapide et efficace de vous en séparer. Exposée depuis 35 ans dans un musée automobile aux États-Unis, elle sera vendue le 15 août prochain lors d’un encan de RM Sotheby’s à Monterey, en Californie.