Politique - Japon

Au Japon, le premier parlementaire ouvertement gai promet l’ouverture du mariage aux couples gais

L'équipe de rédaction , Reuters
Commentaires
Taiga Ishikawa
Photo prise par © Taiga Ishikawa

Son nom ne vous dit sûrement pas grand-chose, pourtant il fait déjà date. Au Japon, Taiga Ishikawa, 45 ans, est devenu dimanche le premier parlementaire ouvertement gai élu de l’archipel. 

Candidat pour le principal parti d’opposition, le Parti démocrate constitutionnel du Japon (centre-gauche), cet ancien socialiste a en effet été élu sénateur après ses candidatures malheureuses aux législatives tout en promettant des avancées pour les LGBT japonais dans un pays où l’homosexualité reste taboue. «Depuis les années 2000, la question du mariage entre personne du même sexe a progressé par à-coups», a-t-il d’ailleurs expliqué à Reuters mardi. 

«Mais je suis sûr que ce sera voté d’ici six ans au terme de mon mandat.» Out depuis 2011, ce défenseur des droits des homos peut compter sur son parti pour faire avancer ce dossier malgré l’opposition du parti majoritaire du Premier ministre conservateur Shinzo Abe. Le CDPJ a d’ailleurs tenté en juin de mettre sur la table une proposition de loi ouvrant le mariage à tous les couples à la chambre basse du Parlement où la première députée ouvertement lesbienne du pays, Kanako Otsuji a par ailleurs été élue en 2017. Selon un sondage du géant de la publicité Dentsu, 78% des Japonais de 20 à 60 ans sont favorables au mariage pour tous dans l’archipel.