Hongrie

Levée de bouclier contre une campagne de Coca Cola mettant en scène des couples gais

Un député du parti de droite pro-gouvernemental Fidesz et des fondamentalistes de CitizenGo appellent au boycott de Coca Cola après une campagne de la marque de soda mettant en scène des couples homosexuels dans les rues de Budapest.

Une campagne publicitaire pour Coca Cola lancée à la fin de le semaine dernière en Hongrie suscite le mécontentement groupes conservateurs qui appellent au boycott de la boisson américaine.

La célèbre marque de soda promeut son produit Zero sur ses réseaux sociaux, mais aussi sur de grandes affiches aux arrêts de bus et de tramway de Budapest et aux stations de métro avec des couples homosexuels et hétérosexuels.

Un autre visuel montre un arc-en-ciel à l'arrière-plan et sur la bouteille avec « Love is love » comme slogan, complété par « Pas de sucre, pas de préjugés. »

Les milieux ultra-conservateurs et populistes se sont immédiatement déclarés scandalisés par la campagne, dénonçant l'habituel « lobby gay ». 

Une pétition en ligne du réseau haineux « CitizenGo » a été mise en place demandant au maire de la capitale hongroise et à la société de transports publics de Budapest de mettre fin à la « publicité homosexuelle » qui pourrait être vue par les « enfants ».

« Si la société hongroise accepte cela, il y aura de plus en plus d'affiches, de publicité, de films, et de produits arc-en-ciel, etc. Et plus nous glissons sur cette pente, plus cela est difficile à stopper. Cela doit s'arrêter », peut-on lire sur la pétition. Le « lobby gay » a « des enfants, des familles et la société dans son ensemble » dans sa ligne de mire poursuit le texte.

István Boldog, député pro-gouvernemtal et vice-porte-parole du parti de droite Fidesz, a publié dimanche le logo de Coca Cola barré sur sa page Facebook, soulignant qu'il boycotterait l'entreprise tant qu'elle diffuserait des « affiches provocantes ». Il a appelé ses utilisateurs à le suivre. 

Plusieurs arrêts de tram ont été vandalisés à Budapest.

Ces attaques n'ont pas dissuadé Coca Cola. Dans un communiqué de presse publié lundi, la marque affirme que le but de sa campagne est de transmettre le message selon lequel « toute personne a droit à l'amour et à l'affection » et « que le sentiment d'amour est le même ». « Nous pensons que nous sommes tous les mêmes, sans distinction de nationalité, de religion, de sexe, d’âge, d’origine ethnique, de langue parlée, de passe-temps et d’opinions, et nous pensons que les hétérosexuels et les homosexuels ont le droit d'aimer qui ils veulent. "

Dans les prochains jours, la société souhaite distribuer des bouteilles spéciales de 0,5 litre avec un motif arc-en-ciel.