Saison 2019-2020 du programme PRISME

Des liens intergénérationnels à tisser entre LGBTQ de Québec

Éric Whittom
Commentaires

Les intervenants du programme PRISME souhaitent que des liens se créent entre les générations de la communauté LGBTQ de Québec au cours de la saison 2019-2020. Ce programme du MIELS-Québec s’adresse aux hommes d’au moins 25 ans qui désirent échanger au sujet de relations affectives et sexuelles entre hommes ainsi que de difficultés en lien avec leur orientation sexuelle (dévoilement, homophobie, etc.).

Les activités de la saison 2019-2020 s’amorceront avec un [email protected], le 3 septembre, à la Maison de Maizerets du Domaine de Maizerets (salle 200). Le sociologue de la sexualité Michel Dorais, qui vient de publier Nouvel éloge de la diversité sexuelle, prononcera une conférence sur la collaboration intergénérationnelle dans la communauté LGBTQ. «Avec le temps, notre communauté se dissout de plus en plus, souligne en entrevue à Fugues le responsable du programme PRISME, Francis Lessard. Comment pouvons-nous rétablir les liens entre les plus jeunes et les plus vieux pour avoir une communauté plus soudée comme dans le temps?» Michel Dorais proposera certaines pistes de solutions.

Du soutien en groupe pour mieux vivre avec son orientation sexuelle

Les soirées du groupe de soutien commenceront officiellement le 10 septembre, entre 19h30 et 21h30, dans la salle du milieu de vie du MIELS-Québec (625, avenue Chouinard). Généralement, elles ont lieu le premier mardi de chaque mois, entre septembre et mai. Pour la saison 2019-2020, le thème Être, Dire et Vivre reflète les trois étapes primordiales du cheminement de l’affirmation de l’orientation sexuelle, précise Francis Lessard. Une quinzaine d’hommes y participent habituellement. Deux bénévoles ayant reçu une formation animent les discussions. Le responsable du programme PRISME est présent lors des rencontres. «C’est un groupe ouvert, c’est-

à-dire que les personnes peuvent se joindre au groupe quand ils le veulent et assister aux rencontres quand ils le souhaitent. Chaque participant parle de sa réalité sans juger celle des autres. La programmation vise à faire cheminer les participants au niveau de leur orientation sexuelle ou de leur questionnement.»

Voici le calendrier des sujets qui seront abordés durant les soirées: La diversité sexuelle (10 septembre), Se sentir différent (1er octobre), La norme, quelle norme? (5 novembre), Le droit d’être soi (3 décembre), Ma préconception des réactions face au dévoilement de mon orientation sexuelle (7 janvier), Vivre sa diversité dans l’avenir (4 février), Vieillir dans l’homosexualité (3 mars), Sexualité et amour (7 avril) et Rencontre de conclusion et de partage (5 mai). Des activités sociales auront lieu juste avant la période des Fêtes (10 décembre) et à la fin de l’année (12 mai).

Participation des jeunes du GRIS-Québec

Durant trois soirées du groupe de soutien, des jeunes LGBTQ du milieu de vie L’Accès du GRIS-Québec partageront leur vécu avec les adultes qui fréquentent le programme PRISME. Pour créer des liens entre les générations de la communauté LGBTQ, ils travailleront ensemble à une action collective artistique qui sera dévoilée au cours de la saison 2019-2020. «Nous souhaitons détruire les préjugés qui subsistent entre les jeunes et les personnes plus agées de la communauté, explique Francis Lessard. La génération plus vieille a besoin de passer le flambeau à la génération suivante pour les aider dans les luttes à l’homophobie à venir.»

Accompagnement individuel avec un pair aidant

Le programme PRISME comprend aussi un volet d’accompagnement individuel. Francis Lessard répond aux questions des hommes en questionnement sur leur orientation sexuelle, par téléphone (418 649-1232) ou par courriel ([email protected]). «Nous recevons plus d’une dizaine d’appels par mois. Par exemple, certains veulent des conseils sur leurs premières relations sexuelles avec des hommes, parler de leur difficulté à vivre intérieurement leur homosexualité (homophobie intériorisée) ou de leur attirance à la fois envers les hommes et les femmes.»

Les hommes qui le désirent peuvent ensuite être jumelés avec un pair aidant qui poursuivra la discussion, par exemple lors de rencontres dans un café ou pendant une marche. «Les pairs aidants, ce sont des hommes bénévoles de la communauté LGBTQ qui sont âgés de 25 ans et plus, qui sont à l’aise avec leur orientation sexuelle et qui en parlent d’une manière positive dans leur vie.». 

 

Informations: www.prisme.org, 418 649-1232,

ou [email protected]