Jusqu'au 29 septembre

World Press Photo Montréal, les meilleurs clichés de l'année

Yves Lafontaine
Commentaires
Black Birds, mettant en lumière l'histoire d'amour de deux hommes dans le parc Tiergarten à Berlin
Photo prise par © Heba Khamis
Photo de John Moore - Fillette en pleurs à la frontière World Press Photo de l’année
Photo prise par © John Moore - Fillette en pleurs à la frontière World Press Photo de l’année
  • Black Birds, mettant en lumière l'histoire d'amour de deux hommes dans le parc Tiergarten à Berlin
  • Photo de John Moore - Fillette en pleurs à la frontière World Press Photo de l’année

Comparé aux Oscars de la photographie, le World Press Photo est le plus prestigieux concours de photographie professionnelle au monde. L'édition 2019 de l'exposition World Press Photo Montréal est présentée au Marché Bonsecours, jusqu’au 29 septembre.

Cette année, plus de 150 photographies illustrent la vie quotidienne et des sujets d'actualité, notamment des conflits contemporains ou récents. L'exposition de photographies World Press Photo favorise une meilleure connaissance des enjeux internationaux en présentant un photojournalisme créatif de grande qualité.

Une petite fille pleure, sa mère se fait contrôler par des gardes-frontières américains. En un fragment de seconde, près du sol et à quelques mètres de la frontière mexico-américaine, John Moore, photographe chez Getty, prend ce cliché (2ie photo ci-dessus) qui fait le tour du monde en juin 2018. Ce pleur, ou ce cri, sonne la fin tragique d'un périple à travers l'Amérique centrale par une mère et sa fille honduriennes qui venaient demander l'asile aux États-Unis. Avec cette photo, le photographe américain, qui travaille depuis de nombreuses années sur la problématique de l'immigration, a gagné le World Press «Photo of the Year» 2019, un des prix les plus prestigieux du monde pour un photojournaliste.

Le jury a également choisi de récompenser la série «The Migrant Caravan» de Pieter Ten Hoopen, photographe à l'agence VU, qui a suivi un convoi de 7000 migrants parti d'Amérique centrale vers la frontière avec les États-Unis.

Les cinq autres finalistes pour la Photo de l'année 2019 étaient:

  • Mohammed Badra (European Pressphoto Agency) pour son image représentant un homme et un enfant recevant un traitement après une attaque en Syrie?;

  • Marco Gualazzini (Indépendant) pour l'image d'un orphelin passant devant un mur exposant des dessins de lance-grenades, au Tchad?;

  • Catalina Martin-Chico (Panos) pour l'image d'une femme enceinte après cinq grossesses consécutives interrompues durant ses années au sein du FARC, en Colombie;

  • Chris McGrath (Getty Images) pour sa photo d'un homme non identifié, tentant de retenir la presse tandis que les enquêteurs saoudiens arrivent au consulat d'Arabie saoudite, à Istanbul?;

  • Brent Stirton (Getty Images) pour sa photo de Petronella Chigumbura, membre d'une unité entièrement féminine de lutte contre le braconnage, appelée Akashinga, au Zimbabwe.


L'événement présente aussi des expositions connexes. Du nombre, on retient une série de photos argentiques grand format, prises ces derniers mois à Montréal et Paris, par la cinéaste et comédienne Monia Chokri, porte-parole 2019. Son regard et son allégeance pour la pellicule se déploient dans une suite de portraits à la fois intimistes et oniriques.

Chaque soir, de 18 h à 22 h, les visiteurs pourront enfiler un visiocasque et se plonger dans une expérience de réalité virtuelle intitulée Cités Millénaires : Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul, dans le cadre d'une exposition connexe, présentée par Ubisoft.

De plus, l'équipe de l'Expo World Press Photo Montréal accueillera une rétrospective des 25 ans du magazine L'Itinéraire. Les équipes de LaPresse+, ICI RDI et Oxfam-Québec proposent également des contenus satellites à l'expo principale, sur l'Espace Mezzanine du Marché Bonsecours.

Rappelons que l'événement permet de profiter d'heures d'ouverture exceptionnelles. En effet, l'Expo World Press Photo ouvre ses portes tous les jours, sans exception, de 10 h à 22 heures du dimanche au mercredi, et jusqu'à minuit, du jeudi au samedi. Il s'agit donc du plan parfait pour concilier culture, sorties, réflexions et discussions.


World Press Photo Montréal 2019, au Marché Bonsecours,
du 28 août au 29 septembre

PLUS D'INFORMATIONS : www.expo-wppmtl.ca