Bilan 2019 - Fierté Montréal

Ariane, sous une pluie d’étoiles

Julie Vaillancourt
Commentaires
Ariane Moffatt
Photo prise par © Serge Blais
Ariane Moffatt
Photo prise par © Serge Blais
Shawnee @ Espace Casino
Photo prise par © Serge Blais
  • Ariane Moffatt
  • Ariane Moffatt
  • Shawnee @ Espace Casino

Bien que son étoile brille au firmament des (rares) célébrités féminines québécoises étant ouvertement gaies, nous avons rarement vu Ariane Moffatt performer lors des célébrations de la Fierté.

Dire qu’elle était attendue par ses fans le 9 août dernier au parc des Faubourgs pour ce spectacle qui allait marquer le début des célébrations de cette treizième édition de Fierté Montréal, relève pratiquement de l’euphémisme. Or, qui dit scène extérieure, dit négocier avec l’humeur de Dame nature qui était déchainée, à l’image de la performance d’Ariane qui ne s’est guère laissé intimider par la pluie diluvienne.

Accompagnée de 7 musiciens, elle a offert, derrière son piano, nombre de ses compositions, sans oublier, quelques reprises dont Sweetest Taboo de Sade. Malgré quelques failles d’éclairages, elle n’a pas hésité à s’aventurer à l’avant-scène, sous la pluie, pour venir pousser les notes de ses classiques.

Mentionnons Point de mire, debout, Du souffle pour deux, Je veux tout ou encore Réverbère. Puis, elle termina avec Miami, accompagnée, sur scène, de drags dansant au son de la musique: «Des fois, c’est ça la clé, faut juste sonner comme si on était un milliard», dira-t-elle à ceux ayant bravé la pluie, avant de revenir pour son rappel. «C’était un temps imparfait, mais pas une soirée imparfaite», conclura Ariane avant de terminer sur Je reviens à Montréal.

L'artiste Shawnee a également chanté sur la scène de l'espace Casino ce soir-là.