À l’affiche

The Death and Life of John F. Donovan de Xavier Dolan

Logan Cartier
Commentaires
The Death and Life of John  F. Donovan de Xavier Dolan

Par un dispositif à plusieurs niveaux de récits emboités, on accède à la biographie d’un acteur du petit écran qui a coorespondu avec un jeune fan sur plusieurs années, ainsi qu’à celle de l’ado qui, devenu adulte, les rapporte à une autre personne.

Ces deux récits de vies, séparées géographiquement et temporellement mais liées par cette correspondance secrète, donnent à Dolan l’occasion de déployer ses thémes chers : relation compliquée à la mère, génie précoce, amour impossible et homosexualité.

Formellement, le cinéaste réalise un film plus sage qu’à l’accoutumée, nimbé dans la lumière chaude de son chef opérateur habituel, André Turpin, mais qui bout cependant sous la surface, et dont on donnerait cher pour voir un jour la version longue (quatre heures au lieu de deux, parait-il), avec les scènes coupées de Jessica Chastain, les plus célèbres des vingt dernières annés...