États-Unis

Le fondateur d'une thérapie de conversion fait son coming out

Yannick LeClerc
Commentaires

Après avoir prôné les thérapies de conversion des personnes LGBT pendant plus de vingt ans en Caroline du Sud, McKrae Game se repend et dénonce le mensonge et les dangers de ces prétendus traitements.

Après avoir créé et dirigé pendant 20 ans une organisation religieuse américaine prônant les thérapies de conversion pour les personnes LGBT, McKrae Game a annoncé son homosexualité en juin dernier.

L’homme de 51 ans a récemment donné une interview à un journal de Caroline du Sud et s’est exprimé sur Facebook au sujet de ce qu’il pense aujourd’hui de son ancien groupe.

Il prend aujourd’hui ses distances avec son organisation "Hope and Wholeness" (en français Espoir et Plénitude) qu’il a dirigée pendant 20 ans en Caroline du Sud et qui propose d’aider les personnes LGBT + à devenir hétérosexuelles.

"Les thérapies de conversion ne sont pas qu’un mensonge, elles font également beaucoup de mal", confie-t-il dans un article du Post and Courier repéré par Slate, paru le 4 septembre.

McKrae Game a également partagé un long message sur Facebook, le 25 août dernier, où il présente ses excuses. "J’AVAIS TORT?! S’il vous plaît, pardonnez-moi", écrit-il en préambule.  "Je suis content que tout ça soit derrière moi. […] Mais beaucoup, beaucoup TROP, continuent de croire qu’il y a quelque chose qui cloche chez eux et chez celles et ceux qui choisissent de vivre leurs vies honnêtement et de façon ouvertement gay, lesbienne, trans, etc.", explique l’Américain.

"Ce cycle très nocif doit s’arrêter"

McKrae Game avait choisi pour son groupe religieux le slogan "Se libérer de l’homosexualité grâce à Jésus-Christ?". Il explique que "beaucoup de gens croyaient que leur orientation était immorale, mauvaise, diabolique, qu’ils se trompaient et, pire, qu’ils pouvaient changer?".

Une démarche que l’ex-adepte des thérapies de conversion estime maintenant "profondément dangereuse?". 

"Ce cycle très nocif de honte et de condamnation doit s’arrêter. Il tue des gens, dans le vrai sens du terme?! Apprenez à aimer. Apprenez à vous aimer et à aimer les autres", conclut McKrae Game sur le réseau social.

"Hope and Wholeness" n’a pas cessé ses activités. Une étude universitaire de 2018 évalue à 700?000 le nombre d’adultes LGBT ayant suivi une thérapie ou des entretiens de conversion aux États-Unis.

 

Sources : Queerty, Advocate et Pinknews