11 au 21 septembre 2019

Les lieux ont-ils une âme dans INSCAPE

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Pas besoin de lire ou relire Milly ou la terre natale de Lamartine, pour savoir que les objets tout comme les lieux peuvent avoir une âme. Il suffit pour ces derniers de savoir les habiter, les conquérir pour qu'ils soient porteurs d'émotions et nous livrent quelques messages. C'est ce que la chorégraphe Milan Gervais explore dans sa création, en investissant et détournant des lieux de leur fonction première, souvent simplement utilitaire pour créer une oeuvre chorégraphique inspirée par l'univers urbain, ou comme elle le dit par le théâtre à ciel ouvert.

Avec Inscape - L'autre maintenant, Milan Gervais s'est éprise du stationnement Éthel situé à Verdun qui tranquillement change de vocation. Utilisant les quatre derniers paliers de ce stationnement à étage, dont le toît, Milan Gervais proposera cinq tableaux que le public-spectateur pourra découvrir dans une lente ascension. 

«Le lieu devient alors la scène principale et elle va avoir une incidence sur la dramaturgie que l'on va concevoir», explique Milan Gervais en entrevue pour Fugues. Une exploration de nouveaux territoires scéniques qui inspirent depuis longtemps la chorégraphe, et qui se retrouve dans la programmation de Danse-Cité de la rentrée. 

Jouer avec un espace différent, c'est surmonter aussi des défis techniques quand les danseurs évoluent dans des lieux qui changent. Les éclairages tout comme la musique doivent pouvoir se déplacer aussi. «Nous avons commencé à travailler en studio, avec en tête l'idée de ce stationnement étagé, raconte Milan Gervais, mais quand nous nous sommes retrouvé.e.s sur le lieu même, nous avons dû revoir toute l'écriture. Le stationnement dévoilait ses contraintes mais aussi était une source d'inspiration qui nous a conduits à revoir la chorégraphie». 

Si Milan Gervais signe la chorégraphie, l'artiste tient à souligner que c'est une création collective. «C'est un travail d'équipe, de co-création avec les danseurs, le musicien et l'éclairagiste, continue la chorégraphe, je ne conçois pas la création autrement». Parmi les danseurs, certains ont déjà travaillé avec Milan Gervais, dont Jessica Serli et Simon-Xavier Lefebvre qui ont été avec elle depuis les tous débuts. S'ajoutent cette fois ci, Susan Paulson, Marine Rixhon, et Patrick Lamothe. «Ce sont des danseuses et des danseurs très versatiles et qui sont prêt.e.s à relever tous les défis et embrasser toutes les possibilités», ajoute Milan. 

Pourquoi investir des lieux, usines, parcs, ruelles et ne pas se contenter des scènes et des salles de spectacle traditionnelles ? Pour la chorégraphe, l'art doit être accessible à toutes et à tous, et plutôt que de demander au public de toujours se déplacer, on peut aller aussi vers lui avec des expériences telles que celle-ci. «Je souhaite créer à l'extérieur des lieux consacrés à l'art, et placer l'oeuvre artistique dans l'urbain, donner des nouvelles perceptions d'un lieu à travers le prisme de la création, et toucher un public varié et rejoindre l'imaginaire collectif», conclut Milan Gervais. 

Il est évident qu'après avoir vu Inscape - l'autre maintenant, nous ne percevrons plus le stationnement Éthel à Verdun de la même façon. 



INSCAPE-L'autre autrement   
Production Danse-Cité/Human Playground.  
Chorégraphie : Milan Gervais

11. 12. 13. 14 + 18. 19. 20 .21 septembre 2019 - 19h30
4105, rue Wellington, Verdun, QC, H4G 1V6 [métro De l'Église] 

danse-cite.org