Élections présidentielle 2020

Pete Buttigieg pourrait battre Donald Trump

Yannick LeClerc
Commentaires

Face à Donald Trump, le candidat ouvertement gai remporterait l’élection présidentielle américaine, selon un nouveau sondage. Mais d’autres Démocrates sont en bonne place... Voilà qui va donner aux Démocrates américains un petit boost de confiance. 

Selon un sondage de l’université de Quinnipac, cinq des candidats à l’investiture démocrate pour les élections présidentielles américaines battraient Donald Trump à l’élection générale. Et Pete Buttigieg, le premier candidat ouvertement gai à la Maison Blanche, serait l’un d’entre eux. Si l’élection avait lieu aujourd’hui, il devancerait le Président actuel de plus de 9 %.

Selon ce même sondage, l’ancien vice-président Joe Biden devancerait Trump de plus de 16 points, à 54 % des voix, alors que le businessman et ex-animateur de télé-réalité n’en obtiendrait que 38 %. Dans le cas d’un match entre Bernie Sanders et le président sortant, c’est encore le candidat démocrate qui l’emporte, à 53 % des voix. Les candidats démocrates Elizabeth Warren et Kamala Harris sortiraient aussi vainqueurs d’un duel avec le magnat de l’immobilier. 

Nouvelle coqueluche : S’il est donné gagnant face à Trump, les chances pour Pete Buttigieg de s’installer dans le bureau ovale en 2020 sont toutefois minces. Selon les derniers sondages, Joe Biden et Bernie Sanders seraient les candidats les plus susceptibles de remporter l’investiture démocrate, et d’affronter ainsi le président sortant. Mais les choses peuvent changer d’ici les premiers votes de la primaire, le 3 février prochain en Iowa, et les derniers, à Washington, le 16 juin 2020.

Pete Buttigieg est pourtant devenu, en quelques mois, une des nouvelles coqueluches du Parti démocrate. Maire de South Bend, une petite ville de l’Indiana, il a annoncé sa candidature à la primaire démocrate en janvier dernier.

Présenté comme le premier candidat ouvertement gai à la Maison-Blanche (ce qui n’est pas tout à fait vrai), il est toutefois le premier candidat homosexuel à être pris au sérieux par son parti et par les médias.

Il a même fait la « une » du très célèbre Time Magazine avec son mari. Une popularité qui devrait lui garantir, si les Démocrates remportent les élections, un poste dans le futur gouvernement…