Sida

Des chercheurs ont localisé le réservoir viral , une première mondiale et un espoir

Yannick LeClerc
Commentaires

C’est une découverte qui va donner de l’espoir à de nombreux patients. Des chercheurs de l’université de Gand (Belgique) ont réussi à localiser l’endroit où se " cache " le virus du Sida. Ce progrès scientifique pourrait donner lieu, un jour, à une véritable guérison, rapporte la RTBF.

Les scientifiques ont identifié où se trouvait le " réservoir viral " de la maladie, à savoir la petite quantité du virus qui reste stockée dans le corps. Si les traitements permettent de maintenir le virus sous contrôle, l’existence de ce réservoir rend possible la réapparition de la maladie dès l’arrêt des soins ou de la prise du médicament.

 

Une petite partie du virus reste dans le corps : Il existe donc toujours un risque de " viral rebound ", ou charge virale. De plus, " le système immunitaire reste atteint ", résument les chercheurs, interrogés par la RTBF. " Les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer sont donc plus élevés chez les patients séropositifs ".

 

En étudiant onze patients volontaires qui avaient arrêté leur traitement, les scientifiques belges savent maintenant que le virus se cache dans des " cellules immunitaires spécifiques " et " reste ainsi sous le radar ". L’étude a prouvé que toutes ces cellules immunitaires sont " coresponsables " de ce réservoir viral. Autant d’avancées qui permettront peut-être, un jour, d’éliminer totalement le virus du corps des malades.