États-Unis

Des géants de la tech financent encore des politiciens anti-LGBT

Sébastien Thibert
Commentaires

Une organisation d’activistes a dressé une liste de multinationales de la tech qui auraient financé des politiciens anti-LGBT aux États-Unis.

Google, Microsoft, Dell, Amazon : Toutes ces entreprises ont un point commun, selon l’organisation Zero for Zeros : elles financent des hommes et femmes politiques ayant des positions anti-LGBT. Et cette liste n’est ( malheureusement ) pas exhaustive. Elle a été dressée par l’organisation Zero For Zeros, qui rassemble des activistes LGBT+ qui militent pour que les entreprises ne financent plus l’homophobie.

 

Mercredi 10 juillet, ces militants ont interpellé une douzaine d’entreprises dans un courrier. Selon Buzzfeed News, l’organisation a analysé les financements de 49 entreprises entre 2010 et 2019. Au total, elles ont donné plus de 5 millions d’euros à des membres du Congrès, décrits par l’ONG Human Rights Campaign comme anti-LGBT.

 

Se réconcilier avec ses valeurs : L’organisation a par exemple découvert que Google avait fait un don au sénateur républicain Mike Lee. En 2014, ce dernier s’est exprimé en faveur de la liberté de culte au détriment des droits des LGBT+.

 

Interviewée par Buzzfeed News, la directrice de campagne de Zero For Zeros Lane Hudson a dénoncé une situation paradoxale. " Ces entreprises créent des environnements safe pour leurs employés LGBT (…). Mais elles financent toujours des membres du Congrès qui feront des États-Unis un pays encore plus discriminant. On veut que ces entreprises se réconcilient avec leurs valeurs ".

 

Parmi les autres entreprises épinglées, on retrouve Facebook, Mastercard, Visa, Intel, American Airlines et les opérateurs AT & aT et T-mobile. Sollicités par Buzzfeed, Google, Microsoft, Dell et Amazon n’ont pas donné de réponse à ce jour.