Séparation

Anne McClain, astronaute lesbienne et première criminelle de l’espace ?

Chantal Cyr
Commentaires
Anne McClain
Photo prise par © Anne McClain

L’astronaute Anne McClain vient d’être accusée par son ex-femme d’avoir illégalement accédé aux comptes bancaires de cette dernière depuis — rien de moins que — la Station Spatiale Internationale. 

La NASA est actuellement en train d’enquêter sur ce qui pourrait être le tout premier délit commis depuis l’espace, comme le rapportait le New York Timesil y a trois semaines. L’astronaute Anne McClain est accusée d’usurpation d’identité et d’avoir accédé aux dossiers financiers de son ex-épouse, depuis la Station Spatiale Internationale (ISS), durant ses 6 mois de mission (de décembre 2018 à juin 2019). 

Summer Worden, son ancienne conjointe, « consternée de la voir aller si loin », a déposé une plainte auprès de la Commission fédérale du commerce pour usurpation d’identité. La famille de cette dernière a également déposé plainte auprès de l’inspection générale de la NASA, toujours selon le quotidien américain.

Selon les experts, il s’agirait de la première fois qu’un délit se produit à plusieurs centaines de kilomètres de la Terre. Les responsables de la NASA confirment également qu’ils n’étaient pas au courant d’un quelconque crime commis depuis la station spatiale.

Pour Rusty Hardin, l’avocat de Anne McClain, sa cliente n’a rien fait de mal. Elle aurait simplement accédé aux comptes de son ancienne épouse pour vérifier le compte conjoint du couple, chose qu’elle faisait régulièrement alors qu’elle se trouvait à bord de la station spatiale. 

« L’accès bancaire depuis l’espace était une manière de vérifier que Mme Worden avait les fonds suffisants pour payer les factures et pour s’occuper de l’enfant qu’elles ont élevé« , ajoute Me Hardin.

Anne McClain, reconnue pour être l’une des favorites en lice pour être la première femme à marcher sur la Lune en 2024, s’est exprimée sur Twitter samedi soir. L’astronaute reconnaît une « séparation douloureuse » et promet d’expliquer davantage la situation après le fin de l’enquête.