La rue Sainte-Catherine Ouest, le square Phillips et la place du Frère-André

Conjuguer le passé et le présent

Yannick LeClerc
Commentaires
Place du Frère-André
Photo prise par © Place du Frère-André
Place du Frère-André
Photo prise par © Place du Frère-André
Place du Frère-André
Photo prise par © Place du Frère-André
Place du Frère-André
Photo prise par © Place du Frère-André
  • Place du Frère-André
  • Place du Frère-André
  • Place du Frère-André
  • Place du Frère-André

Provencher_Roy est fière de souligner sa participation en tant que conceptrice principale de la rue Sainte-Catherine Ouest pour le tronçon compris entre la rue Mansfield et la rue De Bleury. Ce concept d’aménagement exprime la volonté de renforcer l’identité unique et composite de cette artère commerciale tant aimée des Montréalais et de ses nombreux visiteurs. Ce projet vise à relater les grandes ambitions collectives, puis à souligner l’importance et l’historique de cette rue mythique. La firme a aussi le mandat de réaliser le plan d’ensemble qui comprend le square Phillips, la place du Frère-André et les rues qui connectent ces deux places publiques. 

Située au centre-ville de Montréal, la rue Sainte-Catherine Ouest, parallèle au boulevard De Maisonneuve Ouest, tombait peu à peu en désuétude. Les changements proposés favoriseront la vitalité économique et commerciale, l’expérience des piétons ainsi que la mobilité en milieu urbain. En outre, le mobilier urbain a été conçu par Michel Dallaire, designer industriel chez Provencher_Roy. L’ensemble des travaux s’échelonnera de 2019 à 2021. 
 
Les interventions ponctueront l’espace et enrichiront l’évolution de la rue Sainte-Catherine Ouest à travers une série de stratégies qui répondent aux besoins et aux particularités du contexte adjacent. L’esthétique de ce projet de réaménagement se développera à travers la figure graphique de l’égaliseur, un équipement de mesure de l’intensité du son. Cet outil, qui sert à mesurer et à moduler les amplitudes du son, représente bien le caractère animé et vivant de la rue. Le tempo qui s’exprime aux entrées commerciales devient la musique de la « Sainte-Cath » et sert de prétexte pour dynamiser la chaussée. Autrement dit, l’image de l’égaliseur se base principalement sur l’achalandage et le mouvement des piétons sur la rue. En effet, la portion commerciale de la rue Sainte-Catherine Ouest se caractérise par une imposante circulation piétonne cadencée par la vie urbaine. La foule ralentit devant les entrées de boutiques, s’arrête aux intersections routières ou devant un parvis d’église puis s’anime devant des événements ponctuels, comme des défilés, des festivals et des braderies. L’égaliseur exprime de manière instinctive cette rythmique au niveau du pavage. Le motif asymétrique du dallage de béton en bordure de cette artère commerciale sera posé en fonction de trois niveaux d’intensité du rythme. Par le biais de sa couleur allant du gris foncé au gris pâle, il informera les piétons de la présence de la voie véhiculaire ou de la zone piétonne sécurisée. 
 
La rue Sainte-Catherine Ouest se devra d’offrir une accessibilité universelle. L’élargissement des trottoirs, qui sera augmenté de 60%, offrira davantage d’espace aux piétons, leur redonnant ainsi la place qui leur revient en leur permettant de faire agréablement la tournée des magasins ou de regarder les gens flâner et se divertir. 
 
Le square Phillips : le jardin revisité
La firme procédera également à la conception et au réaménagement du square Phillips, situé entre les rues Sainte-Catherine Ouest et Cathcart, qui a participé au développement du centre-ville de Montréal. Le concept de l’architecture de paysage et du design urbain est donc de remettre en valeur ses caractéristiques patrimoniales, tel qu’il avait été imaginé en 1841, avec des objectifs et des usages qui répondent aux besoins actuels. Puis, il sera épuré dans une approche minimaliste et contemporaine afin d’en faire ressortir les formes historiques. De plus, la géométrie urbaine des rues sera complètement révisée.
 
Le réaménagement du square Phillips a été conçu selon les principes d’un square-jardin, soit un îlot orthogonal clairement défini, des sentiers en figure d’axes croisés, un monument central, une symétrie parfaite avec le monument à Édouard VII, et des parterres de verdure. Un élément de singularité viendra rompre l’aspect traditionnel, soit la plantation aléatoire d’arbres. La superficie du square Phillips augmentera et ce dernier retrouvera une symétrie des parterres et des végétaux grâce à la réorganisation de la géométrie existante. Les murets de soutènement qui soutiennent les arbres existants seront combinés au mobilier existant. Aucun mobilier ne sera ajouté, car toutes les fonctions seront intégrées ensemble. En somme, il comportera plus d’assises et de murets. Davantage d’arbres feuillus et de parterres de verdure bonifieront le lieu. Les parterres floraux s’inspireront de la palette florale des jardins anglais. De mai à septembre, les plates-bandes changeront de couleurs en raison des différentes floraisons des vivaces.
 
L’approche en développement durable 
Le square Phillips sera agrandi en réduisant l’empreinte de la chaussée véhiculaire. Les effets des îlots de chaleur seront diminués par la maximisation des surfaces végétales et l’utilisation de matériaux à réflectance élevée, notamment par les pavés de béton préfabriqués dans la chaussée et la sélection d’une palette de couleurs pâles. Les arbres déjà présents seront conservés et il y aura une hausse du nombre d’arbres en bordure des rues qui encadreront ce square pu-blic.
 
Le monument à Édouard VII sera mis en valeur en éliminant les obstacles visuels qui obstruent présentement la perspective sur celui-ci. En dégageant la vue de ces éléments en hauteur, le lieu deviendra plus sécuritaire pour les piétons et cela assurera une perméabilité visuelle qui offrira une vue centrale sur le  monument. Les aménagements bas et les larges sentiers permettront également aux visiteurs de déambuler avec aisance.
 
Des murets serviront à la fois pour faire des îlots de plantation et d’assises pour accueillir plus d’usagers et favoriser l’appropriation de l’espace. De nouveaux éléments d’eau prendront place au sein du square Phillips, dont un parterre d’eau au centre de l’allée centrale, amenant de la musicalité et de la fraîcheur durant l’été.
 
La place du Frère-André : petite place deviendra grande
Située à l’intersection du boulevard René-Lévesque Ouest et de Place Phillips, la place du Frère-André, une petite place publique, sera également réaménagée avec la même facture que le square Phillips. Elle sera élargie notamment par l’ajout de la portion ouest. Dans la continuité du plan d’ensemble, toute la matérialité et les orientations d’aménagement s’appliqueront aussi à plus petite échelle à la place du Frère-André. Les deux lots formeront un ensemble cohérent. Le mobilier, le parterre et les assises seront plus larges et de différentes grosseurs. Le mobilier et les assises de bois s’inscriront dans le nouvel aménagement du lieu. En définitive, toutes les places de stationnement seront éliminées puis deux débarcadères pour les hôtels seront conservés.