Livre

The hard life of a perfect man = La dura vida de un hombre perfecto

Benoit Migneault
Commentaires
The hard life of a  perfect man = La dura  vida de un hombre perfecto

«Être une star sur Instagram, c’est comme être riche au Monopoly.» C’est sur cette savoureuse citation de Yesutoro, célèbre mannequin et vedette des médias sociaux hispaniques, que débute cette bande dessinée «autobiographique» pour le moins inhabituelle.

The hard life of a  perfect man = La dura  vida de un hombre perfectoEn effet, c’est par l’intermédiaire de la bande dessinée que David Cantero nous présente la dure réalité qu’est la vie quotidienne d’un sex-symbol. Que l’on ne se trompe donc pas, l’objectif n’est pas de présenter une œuvre sérieuse et fouillée, mais bien plutôt de s’amuser en établissant dès le départ un ton déjanté où l’humour et l’érotisme se disputent le devant de la scène. Malgré ce parti pris ironique, l’auteur utilise tout de même le médium pour illustrer la dichotomie entre l’image sur laquelle les fans du modèle projettent leurs propres fantasmes et la réalité de ce dernier.  Comme toujours, le coup de crayon de David Cantero est à la fois profondément ludique et sensuel, ce qui permet sans aucun doute de bien représenter la personnalité, qui semble au demeurant fort attachante, de Yesutoro. Disponible en format électronique, en anglais et en espagnol. L’édition anglaise est présentée en deux formats standard et de luxe, qui inclue des croquis, de nombreux dessins supplémentaires ainsi qu’une section sans phylactères.  
 
The hard life of a perfect man = La dura vida de un hombre perfecto / David Cantero. 
Burnaby, BC : Class Comics, 2019. 32p. (standard); 99p. (de luxe)