Disparition

Chirac salué pour son dévouement contre le sida par Sidaction

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

Tant la Ligue contre le cancer que Sidaction ont salué le «dévouement» de Jacques Chirac dans la lutte contre ces maladies, rappelant que l'ancien président, décédé jeudi, avait lancé le premier "Plan cancer" en France et un Fonds de solidarité pour l'accès aux traitements contre le sida.

« Les combats de Jacques Chirac contre le sida ont marqué l'histoire de notre lutte tant au niveau national qu'international », a souligné Françoise Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH et présidente de Sidaction, évoquant un homme « très sensible » à la « situation sanitaire des pays pauvres ».

L'ancien président de la République annoncera en 1997 la création d'un Fonds de solidarité thérapeutique international (FSTI), qui servira de tremplin pour la création en 2002 du Fonds mondial des Nations unies de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

« En 2006, la taxe "Chirac" sur les billets d'avion entre en vigueur. Elle constitue une des principales sources de financement d'Unitaid, organisation qui se bat pour l'accès aux traitements », ajoute Sidaction dans son communiqué.

Le premier Plan cancer, mis sur pied en 2003, « allait préfigurer un changement radical de prise en compte des personnes malades et une révolution sociétale » et inspirer « de nombreux pays », souligne Henri Pujol, président d'honneur de la Ligue contre le cancer.

« Je m'associe à la peine de sa famille et à l'hommage national qui lui est rendu », ajoute dans un communiqué le généticien Axel Kahn, président de la Ligue, saluant la mémoire de Jacques Chirac « pour avoir radicalement érigé la lutte contre le cancer en grande cause nationale et avoir oeuvré pour les personnes malades ».

Rédaction avec AFP