Physotech

Des nouveautés à l’horizon

André-Constantin Passiour
Commentaires
Physotech

Si, en novembre prochain, Priape célèbrera ses 45 ans, et que Fugues et le club Campus viennent de fêter leur 35 ans, Physotech n’est pas en reste comme une des institutions du Village ayant soufflé ses 36 bougies en septembre dernier. Physotech vient aussi de fêter sa première année sur René-Lévesque à l’angle d’Atateken (Amherst), après le déménagement du local qui était plus haut sur la même artère. Ce changement semble avoir été bénéfique pour Physotech puisqu’il a gagné une nouvelle clientèle d’hommes résidant dans les tours à condos au sud de René-Lévesque.

Électrostimulation, XBody Nouvelle génération, épilation au laser, barbier, photo rajeunissement, massage, etc., les soins esthétiques pour hommes ont bien changé et évolué en 36 ans chez Physotech. Physotech est même devenu le spécialiste en «Manscaping», ou l’art de mettre en valeur les atouts de l’homme, soit par l’épilation au laser, à la cire, à la tondeuse ou par la combinaison de deux ou des trois.
 
On peut dire que chez Physotech, on n’arrête pas le progrès… Tiens, justement, en parlant de progrès, à l’hiver 2020, il y aura un tout nouveau service: la «vibro-micro-dermabrasion»! Mais c’est quoi ça la «vibro micro-dermabrasion»? «C’est essentiellement le sablage de la peau du visage. Il agit sur les taches pigmentaires, les cicatrices mineures et la couperose. C’est fait à l’aide d’une machine à embout qui ressemble à du papier sablé. Mais c’est très sécuritaire. Cela nécessite de 6 à 10 traitements, mais on voit la différence par la suite, on a l’impression que l’on a rajeuni de 10 ans!», déclare tout sourire Pierre Lacroix qui, avec Réal Veilleux, sont les cofondateurs de Physotech.
 
Et c’est nouveau? «Oui, de répondre Pierre Lacroix. Cela fonctionne en Europe depuis maintenant cinq ans, mais c’est tout nouveau en Amérique du Nord. On est les tous premiers chez Physotech à pouvoir offrir ce service au Canada. J’ai suivi toute une formation pour utiliser cette machine-là. Au congrès des professionnels en esthétique, qui aura lieu en fin septembre au Palais des congrès, je suis celui qui fera la démonstration de cette technique puisqu’il n’y a encore personne d’autre à l’utiliser ici.»
 
Si, pour certains, un déménagement peut sembler catas-trophique, cela n’est vraiment et décidément pas le cas pour Physotech. C’est même l’opposé. Depuis ce départ, l’entreprise a gagné 30% de nouveaux clients. Une clientèle masculine et hétérosexuelle en majorité. Des clients qui travaillent au centre-ville, beaucoup de jeunes professionnels âgés dans la trentaine. «Beaucoup nous ont trouvés à cause de notre nouvel emplacement, mais d’autres ont fait des recherches sur le web et nous ont contactés, souligne Pierre Lacroix. Ils ont vu que nous faisions du «Manscaping» (et de l’épilation au laser) et veulent utiliser ce service. Ils désirent enlever les poils partout, partout. C’est nouveau et particulier pour nous chez Physotech.»
 
Le Manscaping fonctionne donc très bien et la clientèle du XBody, soit un entrainement de haute intensité équivalent à plusieurs heures au gym, est en nette augmentation également. «Les gens font la recherche sur Internet, ils lisent l’article qui avait été publié dans Fugues et ils viennent nous voir. C’est comme ça que le XBody a connu une telle popularité», mentionne le dynamique Pierre Lacroix.
 
Mais la clientèle n’est pas que jeune et hétéro, elle est aussi très diversifiée. «Nous avons maintenant une clientèle multiethnique, il y a des Européens, des Arabes, des Indiens, etc.», rajoute Pierre Lacroix. «C’est intéressant, parce que c’est une clientèle qu’on ne voyait pas du tout lorsqu’on était situé plus haut sur Amherst», note pour sa part Réal Veilleux.
 
Mais après 36 ans, pensent-ils prendre leur retraite et se la couler douce? «Non, nous sommes encore tous les deux très passionnés, on s’entend très bien Réal et moi, et je ne me vois pas faire autre chose», dit Pierre Lacroix. «On ne pense pas vendre pour le moment. On a encore du fun ensemble et à rencontrer les clients. C’est encore bien stimulant», de renchérir Réal Veilleux.
 
Physotech 1070, Boul. René-Lévesque Est, Montréal. T. 514-527-7587