campagne de financement ambitieuse

Le Gris part en tournée pour ses 25 ans

Logan Cartier
Commentaires
campagne de financement ambitieuse

Pour marquer ses 25 ans d’existence, le GRIS-Montréal a dévoilé les détails d’une tournée d’envergure provinciale visant à démystifier l’orientation sexuelle et l’identité de genre en régions éloignées. Intitulé « Le GRIS part en tournée », ce projet inédit permettra à l’organisme de visiter, dès 2020, des endroits où aucun des cinq GRIS du Québec ne sont actifs présentement. Afin de réaliser cette tournée québécoise, le GRIS a donné le coup d’envoi d’une ambitieuse campagne de financement, « Démystifier les réalités LGBT+, ça commence par une question », dont l’objectif a été fixé à 500 000$. L’organisme a également profité de l’occasion pour procéder à la remise du prix GRIS-Fondation Simple Plan.

Démystifier les réalités LGBT+, une affaire de taille provinciale!
Trop peu d’organismes associatifs LGBT+ travaillant avec les milieux scolaires sont présents à l’extérieur des grands centres urbains. Cette triste réalité accélère l’exode des jeunes LGBT+ ou les pousse à vouloir demeurer invisibles. Pour remédier à cette situation, le GRIS-Montréal portera sa mission aux quatre coins du Québec à l’occasion du projet « Le GRIS part en tournée ». En colla-boration avec les autres GRIS de la province et des organismes LGBT+ locaux, le GRIS sillonnera les routes du Québec pour visiter des écoles en régions et contribuer à démystifier la diversité sexuelle et de genre.
 
Il existe quatre zones géographiques particulièrement peu desservies par des organismes associatifs LGBT+: le Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec. Ces régions seront davantage visitées par les bénévoles du GRIS, tout comme l’Abitibi-Témiscamingue et la Gaspésie.
 
Gris part en tourné
 
L’homophobie toujours présente en région
Le designer Markantoine Lynch-Boisvert, qui a fait les manchettes bien malgré lui en août dernier après avoir été victime d’une attaque homophobe dans la région de Charlevoix, était présent pour appuyer le travail du GRIS : « Je ne pensais jamais qu’une chose pareille pourrait m’arriver un jour. Ça m’a fait réaliser que la victime aurait pu être n’importe quel autre jeune LGBT de la région. Il faut absolument que le GRIS puisse faire son travail d’éducation dans les écoles de toutes les régions du Québec pour que des gestes comme ceux que j’ai vécus ne se reproduisent plus nulle part. »
 
Vous pouvez jouer un rôle dans la tournée!
« Le GRIS part en tournée » sera officiellement mis en branle dès 2020 et sera piloté sur une période de trois ans. Mais avant de prendre la route, le GRIS-Montréal sollicite la contribution financière de ceux et celles qui souhaitent voir les écoles de régions bénéficier des témoignages de nos bénévoles. Pour appuyer le projet : gris.ca/donnez
 
Un 25e anniversaire et une campagne de financement sans précédent
Depuis sa fondation en 1994, le GRIS a pour mission de défaire les préjugés grâce aux interventions de ses bénévoles lesbiennes, bisexuel.les pansexuel.les, gais, trans et non binaires. Dans un climat d’ouverture, de respect et de transparence, les témoignages livrés auprès d’élèves, mais aussi de personnes âgées, sont une occasion privilégiée de créer un dialogue et de faire comprendre les réalités de la communauté LGBT+. Sous le thème Démystifier les réalités LGBT+, ça commence par une question, l’ambitieuse campagne de financement du 25e anniversaire de l’organisme vise à amasser 500 000 $ afin de financer le projet « Le GRIS part en tournée » et de permettre au GRIS de poursuivre ses activités.
 
« Si le GRIS contribue à bâtir une société plus ouverte depuis maintenant 25 ans, c’est essentiellement grâce au soutien du grand public et des entreprises. Leurs dons sont indispensables car les fonds issus des ressources gouvernementales financent moins de 25% du budget annuel de l’organisme. Grâce aux sommes recueillies, le GRIS-Montréal ira à la rencontre de milliers de jeunes et moins jeunes, que ce soit dans la région de Montréal ou en régions éloignées des centres urbains grâce au projet « Le GRIS part en tournée ». Le GRIS pourra aussi former des dizaines d’intervenant.es bénévoles et mesurer l’impact du travail accompli grâce aux activités de recherche qu’il mène rigoureusement », a souligné François Leclair, président de la campagne et vice-président du Groupe Leclair.
 
« Même 25 ans après sa fondation, le GRIS demeure essentiel au sein de notre société. Chaque intervention réalisée contribue à faire évoluer les mentalités, à briser les préjugés et à créer des milieux inclusifs pour tous. Et si tout ceci est possible, c’est assurément grâce à celles et ceux qui nous soutiennent et ont à cœur notre mission », ont rappelé les comédiens Vincent Bolduc et Macha Limonchik, porte-paroles du GRIS-Montréal depuis 2008.
 
À propos du GRIS-Montréal
Le GRIS-Montréal (Groupe de recherche et d’intervention sociale) est le plus important organisme québécois à démystifier les orientations sexuelles et les identités de genre en milieu scolaire. Avec l’aide de près de 300 bénévoles lesbiennes, gais, bisexuel.les, non binaires, trans et pansexuel.les, le GRIS offre annuellement quelque 1000 ateliers de démystification et rencontre plus de 26?000 personnes.
 
Pour soutenir l’organisme : www.gris.ca/donnez