Normand Hamel

Une fondation pour aider les enfants

André-Constantin Passiour
Commentaires
Normand Hamel
Photo prise par © Normand Hamel

Ce n’est pas la première fois que l’on vous parle de Normand Hamel, le très sympathique propriétaire de Poêles et Foyers Rosemont Inc., une entreprise familiale qu’il dirige depuis plus de 40 ans maintenant. Une compagnie qui saura vous réchauffer avec des marques telles que Valor, Element 4, Arra, Jotul etc. Contrairement à nos habitudes, ce n’est pas de foyers, de poêles ou de BBQ dont on vous parlera, ici, mais plutôt de la Fondation Lorraine Patenaude et Normand Hamel pour l’enfance, une fondation créée au mois de juin par M. Hamel et son épouse.

 
Dessin«Cette fondation a été mise sur pied pour les enfants qui ont besoin d’aide financière dans un contexte des arts, de la musique, de la culture, etc., souligne Normand Hamel. À 12 ans, un tavernier m’a payé mes lunettes parce que je ne voyais pas bien pour jouer au hockey. C’est là que j’ai compris que, même un tout petit geste, peut faire beaucoup et aider quelqu’un. Nos voulons par cette Fondation venir en aide à des enfants qui en ont vraiment besoin pour leur apporter le bonheur et la joie.   C’est ma manière de redonner à la société et d’aider surtout les enfants.»
 
«J’arrive bientôt à 70 ans et Lorraine et moi  voulions  faire quelque chose pour les enfants en manque de ressources. Je crois que c’est un très beau projet» de dire M. Hamel.
 
Évidemment, chaque fondation nécessite de recueillir des fonds. Normand Hamel a pensé à une idée originale : celle de rééditer un conte pour enfants qu’il avait écrit il y a plusieurs décennies… 
 
Tout origine, il y a plus de 30 ans, alors que Normand Hamel a été rencontrer le grand patron de Vermont Casting qui fabrique des poêles, BBQ, etc. Le génie créateur et artistique de Normand Hamel remarque qu’il y a un dragon en fonte qui soutient les tablettes de chaque côté. «Je demande alors au monsieur si je peux m’inspirer de ce dragon-là pour un conte. Bien sûr, il me dit que oui et, partant de là, je me mets à l’écriture de ce conte de Noël. C’était en 1989. Et c’est ce qui a donné «Le Dragon et la magie de Noël» ! Aujourd’hui, on procède à la réédition de ce livre, avec de nouvelles illustrations réalisées par Béatrice Favereau et le graphisme professionnel de Maryse Bédard. Les profits de la vente du conte seront versés directement à la Fondation», explique Normand Hamel. De plus ,un concert bénéfice sera organisé chaque année pour promouvoir la fondation mais aussi faire participer des jeunes à des prestations artistiques.
 
Mais qu’est au juste que «Le Dragon et la magie de Noël» ? «Grand-père et Vincent sont dans une cabane en bois rond et attendent que la famille arrive pour festoyer, raconte M. Hamel. Le grand-père lui parle de la tradition québécoise de la bénédiction des enfants et après laquelle tout le monde mange des tourtières, des tartes au sirop d’érable cuisinés par la grand-maman, etc. Mais soudain, il y a une étincelle dans le feu de foyer et celle-ci se transforme en une fée. Avec une baguette magique, elle fait apparaître un dragon sur lequel Vincent s’envolera pour découvrir des traditions de Noël d’autres pays. Alors c’est ça ce conte-là.» Vincent découvrira ainsi les coutumes des Fêtes aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne.
 
«J’aime beaucoup tout l’angle de la magie, je me suis vraiment basée sur l’histoire, note l’illustratrice Béatrice Favereau. Il y a le dragon qui emmène sur ses ailes le petit garçon, il est au-dessus de l’océan pour aller visiter les autres pays. C’est très visuel et inspirant. On ne sait pas véritablement si c’est un rêve ou si c’est de la magie…» En tout, on retrouvera une quinzaine d’images dans cet ouvrage, dont plusieurs qui sont des doubles pages.
 
«Le Dragon et la magie de Noël», publié chez BouquinBec Éditeur, sera en vente juste à temps pour la période des Fêtes.
 
Cela reste à confirmer, mais Normand Hamel devrait être au 42e Salon du livre de Montréal, du 20 au 25 novembre prochain à la Place Bonaventure, pour vendre et dédicacer ce livre. 
 
Éventuellement, on pourra réserver une copie de «Le Dragon et la magie de Noël» sur le site de BouquinBec. Mais Normand Hamel ne laisse rien au hasard ou presque… «Je me cherchais un logo, quelque chose qui allait être emblématique pour la fondation, continue-t-il. C’est là que j’ai pensé à un dessin que mes petits-enfants Louka et Romy Hamel-Echeverria nous avait offert pour notre 40e anniversaire de mariage. Quoi de mieux. Un dessin d’enfants pour une fondation qui se dédie à des enfants ! Et c’est ce qui représentera partout notre fondation dorénavant.» 
 
On peut suivre les activités de la Fondation sur la page Facebook de l’organisation