Luxembourg

Le Premier ministre Xavier Bettel en première ligne contre l'homophobie !

Chantal Cyr
Commentaires

«Être gai n’est pas un choix». Dans le cadre de son mandat politique, Xavier Bettel ne rate jamais une occasion d’évoquer son homosexualité lorsque le contexte s’y prête, comme mardi dernier dans le cadre d’une réunion de l’ONU à New York. Une attitude rare de la part d’un responsable politique de premier plan.

À l’échelle internationale, le Luxembourg est un pays original à bien des égards. Grâce à son économie florissante, le Grand-Duché et ses 2.586 km² arrivent en bonne position dans bien des classements ( bon vivre, sécurité, PIB/habitant...), exception dans une zone euro souvent morne. Autre particularité, l’orientation sexuelle de son Premier ministre Xavier Bettel, assumée de façon très décontractée depuis son élection en 2013.

Celui qui a été encarté au DP dès l’âge de 15 ans est resté discret sur son homosexualité au début de sa carrière politique. Il a fallu attendre une émission de radio diffusée il y a une dizaine d'années pour qu’il fasse un coming-out officiel sur les ondes.

Ce paramètre de sa personnalité a été très bien accepté par le peuple luxembourgeois, Xavier Bettel est d’ailleurs devenu Bourgmestre de Luxembourg-Ville en 2011 puis Premier Ministre deux ans plus tard. À l'étranger, les précédents sont rares.

L’Islandaise Jóhanna Sigurðardóttir a été présentée comme la première cheffe de gouvernement homosexuelle à son arrivée au pouvoir en 2009. Deux ans plus tard, elle épousera sa compagne, en faisant convertir son union civile de 2002 en mariage. En Belgique, Elio Di Rupo a siégé au poste de Premier Ministre entre 2011 et 2014, après avoir révélé son homosexualité. Le 14 juin 2017, Leo Varadkar, qui a fait son coming-out en 2015, est élu Premier ministre d’Irlande. En juin 2017, Ana Brnabi? est désignée et investie présidente du gouvernement de Serbie, devenant la première femme et la première personne ouvertement homosexuelle à exercer cette fonction. En France, le gouvernement a également compté plusieurs ministres ne cachant pas leur orientation sexuelle, à l’image de Frédéric Mitterrand, Jean-Jacques Aillagon ou encore l’actuel Ministre de la Culture Franck Riester.

Mais Xavier Bettel innove sur le plan international. En mai 2017, une photo fait le tour des réseaux sociaux : on y voit les conjointes et conjoints des chefs d'Etats et de gouvernements européens réunis à Bruxelles en marge d'un mini-sommet de l'Otan. Au milieu des neuf femmes figure un homme : Gauthier Destenay. La photo est postée sur le Facebook officiel de la Maison Blanche, mais l'époux du Premier ministre luxembourgeois est oublié dans la légende. L’erreur sera réparée après une vague de messages d’indignation.

En février 2019, Xavier Bettel passe de l’acte symbolique à l’offensive. À Charm el-Cheikh, en Égypte, le Premier ministre luxembourgeois confronte les participants au sommet de la Ligue arabe à son homosexualité, leur faisant remarquer qu’il serait menacé en tant que " gay " dans plusieurs des pays représentés.

" Ne rien dire n’était pour moi pas une option ", tweetera-t-il dans la foulée. Le journaliste allemand Stefan Leifert décrit ce moment ainsi: " Un silence glacé pour certains, une joie silencieuse pour d’autres ". Le ministre allemand chargé des Affaires européennes, Michael Roth, réagira par la suite : " Un grand monsieur. Merci, Xavier Bettel ".

En juillet dernier, deux médias israéliens ( Le Jerusalem Post et le Times of Israel ) annonçaient que Xavier Bettel avait boycotté un dîner de l’ambassade d’Israël en Belgique et au Luxembourg. Cette absence pourrait s’interpréter comme une réaction aux propos du ministre israélien de l’Éducation Rafi Peretz, qui soutient la théorie de la conversion qui prétend pouvoir " guérir " les homosexuels de leur orientation sexuelle.