États-Unis / Présidentielle 2020

Un champion de natation prétend qu’on l’a exclu de son équipe à cause de son homosexualité

Étienne Dutil
Commentaires
Abrahm DeVine
Photo prise par © Abrahm DeVine
Abrahm DeVine
Photo prise par © Abrahm DeVine
  • Abrahm DeVine
  • Abrahm DeVine

Abrahm DeVine, un champion universitaire de natation de l’Université de Stanford aux Etats-Unis, a déclaré avoir été exclu de l’équipe à cause de son homosexualité.

En septembre 2018, Abrahm DeVine avait fait son coming-out public lors d’une interview donnée à Swimming World Magazine. Il révélait notamment la difficulté d’assumer sa sexualité dans le monde du sport de haut niveau.

« Je suis un athlète gai. Nous ne sommes pas beaucoup, donc quand j’ai fait mon coming-out auprès de mon équipe universitaire, c’était vraiment un moment difficile pour moi », avait-il raconté.

DeVine est membre de l’équipe nationale américaine de natation et est notamment connu pour être le champion du 400 mètres quatre nages.

Et il semblerait que le nageur n’ait pas vraiment tort. l’athlète américain a posté une bien sombre histoire sur son compte Instagram où il raconte avoir été renvoyé de son équipe universitaire de natation. Selon lui, la raison serait liée à son homosexualité. 

« Comment pouvez-vous dire que vous me soutenez moi et mon égalité ? Comment n’avez-vous pas pu voir comment Stanford Swim m’a traité et usé durant ces quatre dernières années ?» , a t-il écrit dans la légende. «Suis-je invisible ? C’est clair et simple : il y a plusieurs raisons pour lesquelles j’ai été renvoyé de l’équipe de natation de Stanford, mais je peux vous dire avec certitude que cela vient du fait que je suis gai.»

Abrahm DeVine considère cette histoire comme un modèle bien trop commun dans le monde du sport.

«L’homophobie est systématiquement, intelligemment et magistralement faite pour me garder silencieux et me pousser dehors. Je suis un homme gai talentueux, réussissant, éduqué et fier : Je suis perçu comme une menace pour la culture qui conserve les équipes de sports ensemble. Je veux que les choses changent car je n’en peux plus. »

« Mon histoire n’est pas unique. Il y a des voix queer partout et tout ce que vous devez faire c’est les écouter. Je vous demande, je vous supplie, de faire quelque chose. Si vous lisez ça, ce post est pour vous.»