JOURNÉE DE LA SORTIE DU PLACARD - 11 OCTOBRE

Le dire fut une immense libération

Collaboration Spéciale
Commentaires

Pour souligner la 30e Journée de la sortie du placard, le 11 octobre 2019, une vingtaine d'homosexuels, de bis et de trans ont répondu à notre appel et racontent le jour où ils sont sortis du placard. Voici le témoignage de Jiara.

Avant de faire mon coming out trans, je me suis longtemps cherchée. J’ai d’abord fait l’amalgame entre ma sexualité et ma transidentité. Vers 14 ans, j’étais très perdue, et ma famille aussi. Le choc qu’ils ont éprouvé m’a beaucoup effrayé au début. Mais plus tard, ça m’a paru évident : j’étais trans, puis quelques années plus tard, j’ai aussi réalisé que je n’étais pas attiré que par les garçons, et que j’étais en fait bisexuelle. J’ai donc commencé ma transition à 17 ans avec le soutien de ma famille. Mes parents avaient eu le temps de cheminer et de se faire à l’idée de ma transition à venir et ils ont même été très importants à certains moments difficiles.

Au CÉGEP et à l’Université en revanche, ça a été assez mitigé. On s’est moquée de moi, on m’a injuriée, parfois violentée, mais le personnel enseignant a été assez ouvert et meme curieux de ma transition. Malgré quelques maladresses, ils m’ont beaucoup accompagnée. Mes amis non plus ne m’ont pas laissé tombé. On était très soudé : j’ai beaucoup de chance de les avoir. Depuis un an, j’ai changé l’état civil sur mes papiers, donc tout est devenu plus facile. Je suis dans une fac assez ouverte où les remarques n’ont jamais dépassé les moqueries.

Selon moi, c’est important de dire que l’on est trans : ce n’est pas une tare. Et puis c’est important de pouvoir se confier avec ses amis ou ses petits amis. Pour autant, je n’ai plus besoin de faire un coming out systématique. Si j’entends quelque part une réaction négative au sujet des personnes trans, je réagis, mais pas dans d’autres situation. Après, ça reste important de manifester, de montrer qu’on est là pour faire avancer nos luttes.

Jlara

 

----------------------------------------------------------------------------------------------

 EXPRIMEZ-VOUS !

 

  • Vous pensez que votre histoire pourrait inspirer d’autres?
  • Vous aimeriez nous présenter des personnes LGBTQ+ inspirantes ?
  • Vous croyez que le travail ou l’implication d’une personne de votre entourage en regard à des réalités LBGTQ+ mérite d’être reconnu ?

 

Dites-nous tout :  redaction@fugues.com