Argentine

En Argentine, un couple gai adopte une petite fille séropositive rejetée par dix familles

Collaboration Spéciale
Commentaires

La vie d’Olivia n’a pas débuté sous les meilleurs auspices. Née avec le virus du VIH, la petite fille abandonnée à la naissance par sa mère a dû attendre 28 mois avant de trouver une famille qui veuille bien l’accepter. Après avoir été rejetée par 10 familles, la petite Argentine croise finalement la route de Damian et Ariel, un couple gai qui décide de l’adopter. 

Damian Pighin, 42 ans, et Ariel Vijarra, 39 ans, ont marqué l’histoire de leur province de Santa Fe, au nord-est de l’Argentine en devenant le premier couple homosexuel à s’y marier. En 2014, les deux amoureux ont à nouveau fait parler d’eux en adoptant une petite fille de 28 mois. Séropositive, elle avait dû jusqu’alors essuyer le refus de dix autres familles. Si quelques années plus tard, l’histoire d’Olivia et de ses papas est devenue virale en Europe, c’est grâce au Daily Mail qui vient récemment d’y consacrer un article. Un coup de projecteur qui nous permet de découvrir un dénouement encore plus heureux.

L’histoire débute en 2011 lorsque Damian et Ariel décide de fonder une famille et réaliser leur rêve de devenir pères. Après trois longues années d’attente, la chance leur sourit enfin quand en 2014, le couple reçoit un appel leur annonçant la grande nouvelle. Les services d’adoption leur proposent d’adopter Olivia, un petit bébé de 28 jours, abandonné par sa mère à la naissance. Les futurs papas apprennent alors que dix familles ont refusé son adoption car elle est atteinte du VIH. "Et ça peut-être un motif de refus ?" demande Ariel choqué. Malheureusement, oui. Le juge leur suggère d’y réfléchir avant d’accepter l’adoption mais c’est tout de suite une évidence pour les deux futurs parents. "Il n’y a pas d’enfants idéaux. Dès que je l’ai vue, j’ai senti qu’elle faisait partie de ma vie", explique Ariel à Infoebae, un média argentin."La connexion a été immédiate. Nous l’avons tenue dans nos bras, lui avons donné un biberon et elle nous a regardé avec de grands yeux ouverts, sans pleurer" se rappelle-t-il avec émotion.

La nouvelle vie d’Olivia commence cette fois-ci sous les meilleurs auspices. Très vite, la petite fille reprend du poids et réagit très bien au traitement contre le VIH. Si bien qu’aujourd’hui, cinq années plus tard, le virus n’est plus détectable chez la petite fille. Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, on apprend que la famille s’est encore agrandie ! En 2014, l’histoire d’Olivia est tellement devenue virale en Amérique du Sud qu’une femme les contacte pour qu’Ariel et Damian adopte son enfant à naître. La famille compte donc désormais la petite Victoria qui fêtera bientôt son cinquième anniversaire.