Place au Village

La nouvelle image de marque de la SDC du village

André-Constantin Passiour
Commentaires
Andre passiour
Photo prise par © André Passiour
  • Andre passiour

Fruit de plusieurs semaines de réflexion et d’idéation, la Société de développement commercial (SDC) du Village dévoile sa nouvelle image de marque. C’est l’agence de publicité Cartier qui a été retenue pour réaliser le mandat de créer une nouvelle signature pour le Village à la fois pour changer les perceptions, mais aussi positionner le Village comme un quartier inclusif au caractère de destination touristique. 

Il faut dire aussi qu’avec les «Boules Roses» puis les «18 nuances de gai», de l’architecte Claude Cormier et son équipe, la Galerie Blanc, ses commerces et ses événements, le Village a acquis, au fil des ans, une réputation internationale indéniable.
 
Historiquement, le Village a toujours été un "safe space", un endroit sécuritaire pour les personnes LGBTQ+. Aujourd’hui, le Village est d’autant plus un endroit où il fait bon vivre et célébrer. D’ailleurs, le Village de Montréal, avec plus d’un kilomètre de commerces LGBTQ+, est le plus grand au monde. Il reçoit 1,4 million de visiteurs chaque été. C’est pourquoi le nouveau slogan Conqueerir le monde (un mix audacieux de conquérir et queer) a été conçu pour démontrer l’ouverture sur le monde et le caractère inclusif du Village.
 
Au début novembre, la nouvelle marque du Village sera présentée sur les 150 installations tubulaires rétroéclairées  le long de la rue Sainte-Catherine entre Saint-Hubert et Papineau pour toute la saison hivernale.
 
«Nous avons une offre commerciale unique au monde ici dans le Village, il faut la faire connaître encore d’avantage, il faut la diffuser!» explique Yannick Brouillette, le directeur général de Village Montréal.
 
«Cela a toujours été un espace sécuritaire pour les LGBTQ+, mais c’est aussi un quartier spécifique de Montréal et un lieu de célébration, un lieu de rencontres pour tout le monde qui s’y rassemble. C’est également un secteur culturel et une artère de destination pour les touristes, mais qui offre aussi (et offrira davantage dans les prochaines années) des commerces de proximité pour les résidents. C’est tout ça, le Village!»
 
«Ce qui nous a inspiré pour ce projet, c’est à la fois l’histori-que, les racines du Village, le contexte de l’évolution et, ce qui est à venir, l’orientation vers laquelle se dirigera le Village», commente, pour sa part, Victor Dagenais-Benoit, le directeur principal Stratégie et associé à l’agence de publicité Cartier.
 
 
«ConQueerir» le monde
Ce slogan est audacieux et en dit long. Conqueerir les Montréalais et les Québécois, pour qu’ils réalisent à quel point nous sommes privilégiés d’avoir un Village. De plus, pour qu’ils se réapproprient le Village et qu’ils fréquentent les commerces et les événements afin de faire fructifier l’économie du Village. Ce n’est pas tout, Conqueerir le monde parce que Village Montréal amorce le développement et la promotion à l’international. «Avec nos partenaires, entres autres, Tourisme Montréal et Destination Canada, nous partons à la conquête de nouveaux touristes», souligne le très dynamique Yannick Brouillette.
 
La signature Village Montréal est agrémentée d’un demi-cercle liant les deux mots. Cette liaison a plusieurs significations.
 
«Elle représente autant le toit du "safe space" qu’un pont entre le Village, la diversité sexuelle et la plura-lité des genres», explique Yannick Brouillette. «On n’a pas voulu rester dans les codes anciens de l’arc-en-ciel, c’est autre chose» explique Victor Dagenais-Benoit. «L’aspect de pont et de toit renforce le lien avec les communautés et le grand public, parce qu’au fond, le Village, c’est le Village de tout le monde. Et comme on commence à parler de développement international, la signature Village Montréal prend tout son sens. C’est concis et ça dit tout!»
 
«Le Village se transforme, s’actualise, se consolide présentement: l’arrivée d’un nouveau DG dynamique à la tête de la SDC, le départ des boules et la venue prochaine d’une nouvelle œuvre qui sera, j’en suis certain, remarquable, avec plusieurs nouveaux commerces qui s’installent chez nous», affirme Jean-Philippe Loignon, secrétaire trésorier et responsable du dossier image de marque.
 
«Un vent nouveau souffle dans nos voiles. À l’ère de l’image dans laquelle nous vivons, c’est capital d’avoir une identité visuelle forte pour exister dans l’esprit des gens. Que ce soit pour rayonner sur les plateformes numériques ou pour s’afficher à Montréal comme à l’international, la nouvelle identité signée Cartier est rafraichissante, claire et porteuse», commente-il. «J’apprécie particulièrement le logo d’arc qui évoque l’arc-en-ciel classique LGBTQ+ sans le présenter directement, mais on y voit aussi un dôme protecteur, le mouvement d’un bond vers l’avant, une arche accueillante, un pont. C’est une icône toute simple qui amorce un poème.»
 
Les 150 tubulaires rétroéclairées serviront à personnifier le Village autant par les couleurs de l’arc-en-ciel que par des mots et des photographies de personnes LGBTQ+ qui œuvrent dans le Village et dans la communauté. «Ce sera très coloré, à l’image du Village. Nouvelle signature, nouvel aspect, nouveau slogan, le Village débute une nouvelle ère!», commente Yannick Brouillette. Comme on le remarquera, les couleurs reprennent presque les teintes originales du drapeau arc-en-ciel tel que l’avait conçu Gilbert Baker. 
 
 
«Bien sûr, tout est calculé, on ne l’a pas laissé au hasard. Oui, ce sont les couleurs de l’arc-en-ciel, mais elles sont plus éclatantes, elles sont différentes. On voulait donner une unicité au visuel des tubulaires avec le but précis que leVillage s’affirme», ajoute Victor Dagenais-Benoit de l’agence Cartier.
 
«J’ai hâte de voir la réaction des gens, des résidents. J’ai hâte de voir ce qu’ils en pensent et comment ils vont le recevoir. Je suis très enthousiaste par le renouvellement de notre image!», renchérit Yannick Brouillette.