Le 7 novembre

Le gospel royal de Kingdom Choir à Montréal

Yves Lafontaine
Commentaires
Kingdom Choir  à Montréal

Le chœur qui a chanté «Stand by Me» au mariage princier de Meghan et Harry est devenu un phénomène en Angleterre et ailleurs. Dans la foulée de cette prestation, ils ont signé un contrat avec Sony Music et Karen Gibson, cheffe du chœur, est devenue une vedette au Royaume-Uni. L’ensemble gospel sera à Montréal au début novembre pour célébrer la vie, l’amour et l’espoir.

Bien que le chœur ait déjà chanté aux côtés d’Elton John et des Spice Girls et qu’il s’était déjà produit devant Bill Clinton ainsi que la Reine Élisabeth II, à l’occasion du jubilé d’or de son règne, c’est l’invitation du couple princier à son mariage qui a propulsé The Kingdom Choir à l’avant-scène mondiale.
 
 
 
Karen Gibson, fondatrice et directrice du Kingdom Choir, n'aurait jamais pu s’imaginer obtenir autant de visibilité : 2 milliards de téléspectateurs dans le monde ont regardé le mariage de Meghan et Harry, sans compter les 9 millions de vues sur YouTube de la version du chœur de Stand by Me, des invitations à Good Morning America sur la chaîne américaine ABC, la première place des palmarès gospel aux États-Unis et même la signature d’un contrat qui a mené à un premier album à la fin de l’année 2018. 
 
« Nous ne nous attendions absolument pas à cela », expliquait Laren Gibson en entrevue à la télé britannique il y a un an. « Nous pensions que nous allions vivre un moment agréable au mariage royal, que cela nous donnerait probablement un peu de visibilité mais, tout d'un coup, tout ça est arrivé. Je n'aurais jamais pu imaginer cela même dans mes rêves les plus fous. »
 
kingdoom
 
Leur succès populaire ne se dément pas depuis et le chœur est en tournée à travers l’Europe et l’Amérique du Nord.
 
Bien que Stand by Me est une chanson d’amour, rappelons que cet hymne a acquis sa notoriété lors du mouvement pour les droits civiques aux États-Unis et est devenue un chant de protestation et un appel à l’unité face à l’injustice raciale. Cette chanson faisait, depuis longtemps, partie du répertoire du chœur. Depuis une vingtaine d’années, Karen Gibson se donne corps et âme à la direction de cette chorale d’une vingtaine de membres, dont le répertoire est constellé de chansons soul empreintes d’espoir, de foi et de résilience. Lauryn Hill, Stevie Wonder et Aretha Franklin figurent en tête des sources d’inspiration de ce chœur à l’énergie contagieuse et à la musicalité remarquable
 
Le chœur croit visiblement en l’amour, en la musique et en son pouvoir de changer les choses. Lors de son prochain concert à Montréal, il présentera plusieurs chansons de son premier album, dont Stand By Me, celle qui a porté bonheur au groupe. Parmi les autres pièces, on retrouvera des classiques exaltants du gospel, dont Amazing Grace  et Hark?! The Herald Angels Sing,  autant que des relectures originales et inspirées de chansons pop actuelles, comme Fix You de Coldplay et Halo de Beyoncé. 
 
The Kingdom Choir sera en concert à la Maison symphonique de la Place des Arts, le 7 novembre. Billets : 33,57 $ à 105 $, sur placedesarts.com

Affiche Place des arts