Italie

La joueuse de soccer Elena Linari fait son coming-out

Chantal Cyr
Commentaires

La joueuse nationale italienne de football Elena Linari, actuellement défenseure à l'Atlético Madrid, a parlé publiquement pour la première fois de son homosexualité dans une interview.

Elena Linari est désormais ouvertement lesbienne. Elle a fait son coming-out à l'émission «Dribbles» de samedi de la RAI 2, un acte de courage rare dans le monde du soccer professionnel. L'athlète est à la fois défenseure de l’Atletico Madrid et de l’équipe nationale italienne.

"Dans ma vie privée, je dois être libre de faire ce que je veux. À Madrid, je n'ai aucun problème à parler de mon homosexualité, a déclaré le jeune femme de 25 ans. Parce que cela ne choque pas autant qu'en Italie, où beaucoup de gens réagissent mal. Etre lesbienne ou gaie en Espagne n'est pas la même chose qu'être lesbienne ou gaie en Italie. En Italie, je suis la première à avoir peur de traiter le sujet car je ne sais pas comment les gens pourraient réagir. J'ai peur du jugement des gens".

"Les vrais problèmes de la vie sont autres. N’y a-t-il pas des gens qui souffrent et nous nous plaignons parce qu’un enfant est homosexuel? Nous avons tout faux. Par exemple, ce que l’équipe nationale de football a fait il y a quelques jours à l’hôpital Bambin Gesù est une image très puissante et j’espère que notre équipe aura également cette opportunité", se désole-t-elle.

Sa déclaration officielle a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par la communauté italienne LGBT. 

Elle a également reçu le soutien de sa famille. "Ce que ma grand-mère m'a dit quand elle l'a appris, c'est que mon homosexualité était touchante, elle était heureuse, mais elle a dit en larmes: 'Je suis tellement inquiète pour toi parce que tu n'es pas protégée. Je fondais en larmes, mais avec joie, car ces mots venaient d'une grand-mère, une personne âgée de 80 ans". 

Pour Elena Linari, «quand vous avez un enfant, le plus important est que vous soyez heureux. S’il est heureux dans une relation homosexuelle, je ne vois pas où est le problème"». 

Les médias italiens considérent ce coming-out comme une étape importante: «Après tant d’athlètes célèbres - à commencer par sa collègue, l’Américaine Megan Rapinoe - Elena Linari a fait une percée dans un monde - celui du football italien - où sont ancrés des préjugés poussiéreux», a commenté une journaliste de Vanity Fair.