Musiques

Écouter de la musique sans pantoufles en automne

Louis Costa
Commentaires
les ritamisouko

Qui dit feuilles mortes, dit grisaille d’automne, dit cocooning, dit musique pour se réchauffer autour d’un feu de foyer…

rita soumikoLe groupe français Les Rita Mitsouko, formé par Catherine Ringer et Fred Chinchin (r.i.p) nous offre un coffret «L’intégrale» rempli de précieuses rééditions où figurent 40 ans de tubes excentriques. Ce Best Of & Raretés regroupe les 7 albums studio, les 2 live (pour la première fois en vinyle), la compile de remixes, le mini-album The Eye, un double de raretés et d’inédits crées pour l’occasion et un DVD avec deux films… et plusieurs autres surprises. L’intégrale vient de sortir en édition limitée, et pour les petits budgets il y a toujours le Best Of (édition collectionneurs ou non). Voici la musique au complet des Rita Mitsouko avec son lot de photos rares et autres reproductions de 45 tours disparus…
 
À écouter: Marcia Baïla, C’est Comme Ça, Communiqueur d’Amour (inédit), etc…
 
Ouvertement homosexuel, le chanteur Haned Sinon a fait connaître son groupe rock-alterna libanais Mashrou’Leila comme porte-drapeau de la cause LGBT dans le monde arabe. Au Liban, le groupe fut censuré (à lire les détails sur internet) et à Montréal, ils ont eu la cote d’amour en donnant un beau spectacle au début du mois. 
 
À écouter: Djinn et Idols (deux chansons controversées tirées de leur album Ibn el-Leil).
 
L’artiste québécois Van Tassel lance son premier surprenant opus Yesterday On Repeat. Ce LP est une sorte de résurrection après avoir vécu plusieurs années troubles avec sexe, drogues et excès. Cet album est une rédemption, un exécutoire rempli   d’espoir. Une belle fusion d’électrorock. 
 
À écouter: Shame Shame Shame et Sissy Boy.
 
Le nouveau titre de Mika Tomorrow est tiré de son excellent 5e album My Name Is Michael Holbrook. Dans son vidéo, il est sur scène en chantant une complainte du phoque en Alaska en faisant appel à un plan love Tomorrow. Demain sera un autre jour sur des airs d’électro-pop doux et sensuels.
 
Pour ceux et celles qui aiment le classique (et autres), je vous propose d’écouter la belle offrande d’Angèle Dubeau. Avec plus de 40 albums de carrière, la violoncelliste nous revient avec un magnifique album Pulsations. 
 
À voir : le vidéo sur une composition d’Olafur Arnalds, Happiness Does Not Wait où l’on voit l’artiste et sa belle équipe de La Pieta.
 
 SANS PANTOUFLES!
 
Les Brazilian Girls refont surface avec Let’s Make Love, un album fort réjouissant. Le quatuor déballe ici douze morceaux de pop brillante et aventureuse (du funk au new-wave, du punk au reggae, de l’exotica au disco-jazz), la formation new yorkaise co-lore bien ses combos de savantes teintes électro, lounge, latines, brésiliennes et africaines… Visiblement, voilà un disque groggy rempli de chansons entraînantes et… pas juste sexy, ces filles!
 
Après 5 ans d’absence, la zappeuse culte Missy Elliott refait surface en offrant une parution surprise. C’est un maxi de 4 pièces avec une version a capella d’un des extraits en prime. Une curiosité qui vaut la peine d’être dévoilée sous forme de barre chocolatée à la noix de coco rappée. Excellent!
 
Charli XCX est décidément une artiste à suivre. Sortie tout droit du milieu de l’électro-underground, cette fille est une méchante survoltée. Qu’à cela ne tienne, l’auteure et interprète livre ici un bijou enchaînant des succès allant des années 80 pop-bonbon à la tendance du moment, le "vapourwave". 
 
À écouter: Gone avec Christine and The Queens et Blame It On Your Love avec Lizzo.
 
La tournée de Lost Souls de Loreena McKennit est en pleine effervescence. Elle sera à la Place des Arts le mercredi 30 octobre. Un CD de sa performance enregistrée en direct le 14 mars 2019 sera distribué gratuitement pour chaque billet acheté. Quelle belle initiative… musique enlevante, voire magni-fiante.
 
Je n’ai pas encore eu la chance de bien écouter le nouvel album de reprises de Safia Nolin. Je vous en parlerai lors du prochain numéro du magazine. D’ici là, jetez un coup d’oreille… il paraît que c’est du bonbon… à ne pas donner aux enfants à l’Halloween.
 
Rendez-vous festif : lors d’un [email protected] le 2 novembre, trois artistes bien connus de la communauté, Van Hechter, Mr Hawk et Micropanik donneront une petite prestation de leur savoir-faire lors du lancement de l’expo-collective Les Oiseaux se cachent pour mourir. Des performances-surprises et des dj’s (dont le retour de Grace Garbage aux tables tournantes) seront à l’honneur au Lounge L’Un et L’Autre. Une soirée artistique aux couleurs chic bordélique!