New York

1,75 million de dollars pour un homosexuel insulté et frappé par la police

Yannick LeClerc
Commentaires

Un tribunal fédéral américain a attribué, la semaine dernière, 1,75 million de dollars de dommages et intérêts à un homosexuel de Staten Island qui avait été insulté et frappé par la police de New York en 2015.

Des jurés de la Cour fédérale de Brooklyn ont décidé que quatre policiers avaient fait un usage excessif de la force à l'encontre de Louis Falcone lorsqu'ils l'ont extirpé de son domicile à Midland Beach et ont tenté de le maîtriser le 19 juin 2015.

Louis Falcone, 31 ans, dont la mère avait appelé la police après qu'il se soit bagarré avec son frère, a expliqué que les policiers qui étaient intervenus sur les lieux l'avaient interpellé en lui donnant des coups de poing et en le piétinant à plusieurs reprises, le laissant avec un nez cassé et de graves blessures à la colonne vertébrale qui avaient nécessite une importante intervention chirurgicale (photo)

Il affirme par ailleurs que les policiers l'avaient qualifié de "pédé" en le frappant. Un voisin avait filmé la scène mais aucun des dialogues n'était audible.

Louis Falcone n'a fait l'objet d'aucune accusation à la suite de cet incident. Son avocat, Adam Roth, a déclaré que son client était "très crédible" et avait convaincu le jury.

Les avocats de la ville ont contesté la gravité des blessures, soulignant qu’il avait eu des problèmes de dos avant l’incident.

Le NYPD n’a pas précisé si les quatre officiers impliqués dans l’incident faisaient l’objet de mesures disciplinaires, mais un porte-parole du département juridique de la ville a indiqué que ni le bureau des affaires internes du département ni le comité de révision des plaintes civiles n’étayaient les accusations de Falcone. Deux des officiers ont depuis pris leur retraite.