Jeunes

25 % des milléniaux américains n’auraient aucun ami dans la «vraie vie»

Étienne Dutil
Commentaires

Une nouvelle étude montre que 25 pour cent des personnes nées entre 1980 et 2000 n’ont pas un seul ami. C’est inquiétant, car pas plus tard que l’an dernier, une étude a montré que la solitude pouvait être aussi néfaste pour notre santé mentale que de fumer un paquet de cigarettes par jour.

Mais ce qui est encore plus inquiétant, c’est qu’un quart des millénaires n’ont pas de relations (amicales). 22 pour cent ont déclaré qu’ils n’avaient « pas d’amis » et 30 pour cent ont dit qu’ils n’avaient « pas de meilleurs amis ». Les personnes interrogées ont confié à quel point il leur est difficile de se faire des amis. Ils ont surtout dit qu’ils étaient timides ou qu’ils n’avaient pas de passe-temps, alors ils ne pouvaient pas s’en faire.

En outre, 27 pour cent des milleniaux ont déclaré qu’ils n’avaient « pas besoin d’amis ». De plus, 50 pour cent ont indiqué qu’ils s’étaient fait un ami au cours des six derniers mois. 76 pour cent ont dit avoir réussi à se faire un ami au travail ou dans leur quartier.

YouGov n’a pas réussi à comprendre pourquoi la génération des milléniaux se sentait si seule. Cependant, un lien a été établi avec les médias sociaux. Des recherches antérieures de l’Université de Pennsylvanie ont établi un lien entre l’utilisation des médias sociaux et les sentiments de dépression et de solitude. Instagram a même joué avec le plan pour cacher les goûts, afin que les gens ne se sentent pas malheureux à cause des petits applaudissements.