Asie / Chine

La Fierté de Hong Kong interdite en raison des manifestations pro-démocratie

Karl Mayer , L'agence AFP
Commentaires

Pour la première fois, la gay pride de Hong Kong a été interdite par la police en raison des manifestations pro-démocratie qui ont cours depuis plusieurs semaines.

Selon le South China Morning Post, les organisateurs de la marche auraient appris que la manifestation du samedi 16 novembre serait réduite à un rassemblement sédentaire.

La police a invoqué les violentes manifestations contre le pouvoir de Pékin comme cause de l'interdiction.

Le defile avait rassemblé plus de 12 000 participants l’an dernier. Quelques milliers de personnes LGBT ont tout de même été autorisés à se rassembler dans le quartier d’affaires de Central sous le slogan «Justice égale, droits égaux».

Au milieu des drapeaux arc-en-ciel, beaucoup de participants marquaient leur soutien au mouvement pro-démocratie qui dénonce la mainmise croissante de Pékin dans les affaires du territoire semi-autonome.

"La police réprime la liberté. Les minorités sexuelles ne font pas exception", a déclaré un responsable de la communauté LGBT qui a ajouté que l'événement annuel, organisé depuis 2008, n'avait encore jamais fait l'objet d'une interdiction de la part de la police.

L'unique député de Hong Kong ouvertement homosexuel, Raymond Chan Chi-chuen, a estimé que la marche de la fierté LGBT n'avait rien à voir avec les troubles politiques actuels. Il a ajouté: "Est-ce que cela signifie que la ville n'aura plus aucune marche désormais?"

Hong Kong ne reconnaît pas les partenariats civils aux couples de même sexe, ni le mariage gai.