É.-U. / Etude

Les enfants transgenres se sentent autant garçons ou filles que les enfants non trans

Chantal Cyr
Commentaires

Les garçons et filles transgenres ne se sentent pas moins garçons ou filles que les enfants non-transgenres, selon une grande étude d'enfants trans aux États-Unis qui a permis d'observer comment ils se conformaient aux normes sociales de genres.

En d'autres termes, un garçon trans de 10 ans, par exemple, qui avait été traité pendant neuf ans comme une fille en raison de son sexe de naissance, se comporte généralement comme n'importe quel autre garçon, disent les auteurs de l'étude, réalisée par des chercheurs de l'université de l'État de Washington et parue lundi dans la revue scientifique PNAS.

Les chercheurs ont recruté 317 enfants trans âgés de 3 à 12 ans, qu'ils ont comparés à leurs frères et soeurs ainsi qu'à 316 enfants cisgenres, c'est-à-dire qui s'identifient selon leur sexe de naissance.

L'objectif était de voir si les enfants qui ont effectué leur transition différaient des enfants qui ont grandi toute leur vie comme un garçon ou une fille, en observant quels jouets ils préféraient, quels étaient leurs camarades de jeu principaux, et si leurs vêtements étaient plutôt masculins ou féminins.

Les chercheurs ont observé une grande cohérence chez les enfants. « Il y a toujours des gens qui disent que ces enfants font semblant ou que c'est une phase », explique a première autrice de l'étude, la postdoctorante Selin Gülgöz. En réalité, « non seulement les enfants transgenres ont une identité et des préférences de genre cohérentes avec leur identité de genre actuelle, mais en plus, ils les expriment au même degré que les enfants cisgenres », dit Selin Gülgöz.

Une légère différence a été enregistrée dans le choix des vêtements: les enfants trans choisissaient plus volontiers des habits correspondants aux stéréotypes masculins/féminins que les enfants non-trans.

Les résultats montrent que la durée écoulée depuis la transition d'un genre à l'autre ne compte pas. Les enfants adoptent rapidement les codes sociaux masculins ou féminins.

« Une fois qu'ils s'identifient comme une fille ou un garçon (indépendamment de leur sexe donné), ils vont observer les façons dont les genres autour d'eux remplissent ces rôles, et essaient de leur ressembler », écrivent les chercheurs.

L'étude de l'université de Washington, TransYouth Project, vise à suivre les enfants trans pendant des années, jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de jeunes adultes. D'autres études seront tirées du projet dans les prochaines années.