Jordanie

Se prendre pour Indiana Jones en Jordanie

Samuel Larochelle
Commentaires

Si l’idée de vous amuser dans le désert, de visiter des ruines grandioses, de flotter sur la mer morte et de vous immerger dans la culture arabe vous interpelle, planifiez votre prochain voyage en Jordanie, un pays méconnu, qui renferme pourtant l’une des plus grandes beautés du monde: Pétra.

La Jordanie est considérée par plusieurs comme le pays le plus sécuritaire du Moyen-Orient. Bien que les gestes d’affection publics entre personnes de même sexe ne soient pas permis, il est possible d’utiliser les applications de rencontres et de faire des rencontres en privé. Avant de partir, procurez-vous la Jordan Pass sur Internet. Elle couvre les frais de visas pour l’entrée au pays et les coûts d’environ 40 attraits touristiques. Vous atterrirez à Amman, la capitale étourdissante, largement peuplée et polluée, qui mérite une ou deux journées. Dans le centre-ville, débutez en visitant le théâtre antique, sorte de demi Colisée fait d’estrades en pierres et de colonnes majestueuses. Vingt minutes de marche plus tard, vous accéderez à la citadelle qui offre un point de vue panoramique à couper le souffle sur la ville. Vous y découvrirez les ruines du temple d’Hercule, le palais omeyyade et l’église orthodoxe. Redescendez quelques rues plus bas, faites une pause au plus vieux restaurant de la capitale, Hashem, un boui-boui qui n’a l’air de rien, mais dont la nourriture végétarienne traditionnelle est aussi délicieuse qu’abordable. Passez l’après-midi à déambuler dans le vieux souk pour y tester vos aptitudes à négocier (nourri- tures, vêtements, accessoires, souliers, produits de beauté, souvenirs et même des animaux vivants…) et reposez-vous un instant au café Jafra, donc la décoration, la musique et les volutes de chicha vous plongeront dans la magnifique culture arabe.

 

Pour découvrir le reste des attraits du pays sans payer des tours organisés qui valent une fortune, votre débrouillardise sera requise. Pour accéder à l’énorme cité romaine de Jerash, qui prend réellement deux heures à visi-ter sous un soleil cuisant, rendez-vous au terminus du Nord: pour à peine 3,50$, vous ferez 90 minutes d’autobus, si vous avez la patience d’attendre que le véhicule soit plein. Cela peut prendre 10 minutes ou le quadruple. Non seulement cela fait partie de l’aventure, mais vous y rencontrerez d’autres voyageurs avec qui vous nouerez des liens pour la journée ou pour la vie. Le lendemain, réservez un billet avec Jett bus pour vous rendre à la mer morte. Vous devrez aussi acheter un forfait à un hôtel pour accéder à la fameuse mer dont le niveau de sel vous permet de flotter (une expérience inoubliable, surtout si vous ne vous envoyez aucune goutte d’eau extra salée dans les yeux ou dans la bouche), au bain de boue, aux piscines et au buffet. La crème solaire n’est pas optionnelle!

 

Maintenant, le plat de résistance! À deux heures d’autobus d’Amman (toujours avec Jett Bus), vous arriverez à Pétra, le genre de destination qu’il faut visiter avant de mourir. À quelques pas du village bédouin de Wadi Musa, vous franchirez trois kilomètres de splendeurs sculptées à même des rochers par les Nabatéens. Pour ceux qui n’ont pas vue la cité dans Indiana Jones et la dernière croisade, imaginez des devantures de châteaux forgées dans le roc des montagnes. C’est plus beau encore que dans les films. Les touristes y sont nombreux, mais l’espace est suffisamment vaste pour que tout le monde respire. S’il vous plaît, évitez de faire appel aux chameaux et aux ânes, même si vous êtes fatigués, même s’il fait chaud et même si ça semble exotique. La plupart sont maltraités et s’épuisent à traîner les touristes en manque d’endurance physique. Autres suggestions: consacrez trois à six heures à faire une première visite de jour et gardez l’ascension des 800 marches taillées dans le roc menant au monastère pour le lendemain matin, vers 6h. La chance d’être seul dans un lieu mythique est une sensation indescriptible. Les mots nous manquent aussi pour décrire la virée dans le désert du Wadi Rum. Vous aurez alors la possibilité de faire un tour de quelques heures en jeep avec des arrêts pour savourer le sable à perte de vue, les montagnes inquiétantes et le vieux château construit pour des tournages de film. Une occasion de vous extasiez comme un enfant et de vous connecter à la nature comme jamais auparavant. Vous pourrez aussi passez une nuit dans une hutte tout ce qu’il y a de plus confortable, selon vos moyens. Bref, vos six jours en Jordanie rempliront votre mémoire jusqu’à la fin des temps.